La jurisprudence francophone des Cours suprêmes


recherche avancée

28/06/1967 | FRANCE | N°JURITEXT000006976233

France | France, Cour de cassation, Chambre commerciale, 28 juin 1967, JURITEXT000006976233


SUR LE MOYEN UNIQUE : VU L'ARTICLE 446, DU CODE DE COMMERCE;

ATTENDU QUE, POUR DECLARER COMMUNE A DEMOISELLE X... LA FAILLITE DE LA SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE LAURITANO ET LOSA, L'ARRET ATTAQUE RETIENT QUE CETTE ASSOCIEE, SECRETAIRE ET CONCUBINE DU GERANT LAURITANO, A APPORTE A CELUI-CI UNE COLLABORATION CONSTANTE ET ETROITE DANS LA DIRECTION ADMINISTRATIVE DE LA SOCIETE, QU'ELLE S'EST RENDU COMPTE DU DEFAUT DE CONCORDANCE ENTRE LES OPERATIONS INDIQUEES DANS LES ACTES ET CELLES MENTIONNEES DANS LA COMPTABILITE, QU'ELLE A ENCAISSE SUR SON COMPTE PERSONNEL UNE SOMME DE 14500 FRANCS

VERSEE A TITRE D'ARRHES PAR L'ACQUEREUR D'UN APPARTEM...

SUR LE MOYEN UNIQUE : VU L'ARTICLE 446, DU CODE DE COMMERCE;

ATTENDU QUE, POUR DECLARER COMMUNE A DEMOISELLE X... LA FAILLITE DE LA SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE LAURITANO ET LOSA, L'ARRET ATTAQUE RETIENT QUE CETTE ASSOCIEE, SECRETAIRE ET CONCUBINE DU GERANT LAURITANO, A APPORTE A CELUI-CI UNE COLLABORATION CONSTANTE ET ETROITE DANS LA DIRECTION ADMINISTRATIVE DE LA SOCIETE, QU'ELLE S'EST RENDU COMPTE DU DEFAUT DE CONCORDANCE ENTRE LES OPERATIONS INDIQUEES DANS LES ACTES ET CELLES MENTIONNEES DANS LA COMPTABILITE, QU'ELLE A ENCAISSE SUR SON COMPTE PERSONNEL UNE SOMME DE 14500 FRANCS VERSEE A TITRE D'ARRHES PAR L'ACQUEREUR D'UN APPARTEMENT A CONSTRUIRE, QU'ELLE A ACCEPTE QUE SOIT ESCOMPTE POUR L'AUGMENTATION DU CAPITAL UN BON DE CAISSE DE 20000 FRANCS SOUSCRIT A SON NOM ET QUI NE REPRESENTAIT LUI-MEME QUE L'UTILISATION D'UNE PARTIE DES RECETTES SOCIALES, OCCULTES PARCE QUE NON PASSEES EN COMPTABILITE, QU'ELLE A AINSI RECU NOTAMMENT A SON NOM, PUIS DISPOSE PARTIELLEMENT A SON PROFIT DES RESSOURCES QU'ELLE SAVAIT PROVENIR D'OPERATIONS COMMERCIALES ET DEVOIR DEMEURER OCCULTES;

ATTENDU QU'EN L'ETAT DE CES CONSTATATIONS, D'OU NE RESSORT PAS QUE DEMOISELLE X... AIT, SOUS LE COUVERT DE LA SOCIETE MASQUANT SES AGISSEMENTS, FAIT, DANS SON INTERET PERSONNEL, DES ACTES DE COMMERCE, LA COUR D'APPEL N'A PAS DONNE DE BASE LEGALE A SA DECISION;

PAR CES MOTIFS : CASSE ET ANNULE, MAIS SEULEMENT EN CE QU'IL A DECLARE COMMUNE A DEMOISELLE X... LA FAILLITE DE LA SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE LAURITANO ET LOSA, L'ARRET RENDU ENTRE LES PARTIES PAR LA COUR D'APPEL D'AIX-EN-PROVENCE, LE 27 AVRIL 1965;

REMET EN CONSEQUENCE, QUANT A CE, LA CAUSE ET LES PARTIES AU MEME ET SEMBLABLE ETAT OU ELLES ETAIENT AVANT LEDIT ARRET ET, POUR ETRE FAIT DROIT, LES RENVOIE DEVANT LA COUR D'APPEL DE NIMES. N° 65-12792. DEMOISELLE X... C/ BENAZETEH ET AUTRES. PRESIDENT : M GUILLOT - RAPPORTEUR : M BRUNHES - AVOCAT GENERAL : M ROBIN - AVOCATS : MM PRADON ET ROUVIERE. A RAPPROCHER : 2 MAI 1966, BULL 1966, III, N° 218, P 195.


Sens de l'arrêt : Cassation partielle
Type d'affaire : Commerciale

Analyses

FAILLITE REGLEMENT JUDICIAIRE SOCIETE EXTENSION DE LA FAILLITE ASSOCIE CONSTATATIONS NECESSAIRES.

MANQUE DE BASE LEGALE L'ARRET QUI, POUR DECLARER LA FAILLITE D'UNE SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE COMMUNE A UNE ASSOCIEE, RETIENT SA COLLABORATION DANS LA DIRECTION ADMINISTRATIVE DE LA SOCIETE AVEC LE GERANT DONT ELLE ETAIT SECRETAIRE ET CONCUBINE, SA CONNAISSANCE DU DEFAUT DE CONCORDANCE ENTRE LES OPERATIONS INDIQUEES DANS LES ACTES ET CELLES MENTIONNEES DANS LA COMPTABILITE, L'ENCAISSEMENT SUR SON COMPTE PERSONNEL D'UNE SOMME VERSEE A TITRE D'ARRHES PAR UN CLIENT, L'ESCOMPTE D'UN BON DE CAISSE SOUSCRIT A SON NOM ET QUI NE REPRE SENTE LUI-MEME QUE L'UTILISATION D'UNE PARTIE DES RECETTES SOCIALES OCCULTES, CONSTATATIONS DESQUELLES IL NE RESULTE PAS QU'ELLE AIT, SOUS LE COUVERT DE LA SOCIETE MASQUANT SES AGISSEMENTS, FAIT, DANS SON INTERET PERSONNEL, DES ACTES DE COMMERCE.


Références
Décision attaquée : DECISION (type)


Publications
Proposition de citation: Cass. Com., 28 juin 1967, pourvoi n°JURITEXT000006976233, Bull. civ.N 265
Publié au bulletin des arrêts des chambres civiles N 265
RTFTélécharger au format RTF
Origine de la décision
Formation : Chambre commerciale
Date de la décision : 28/06/1967
Date de l'import : 14/10/2011

Fonds documentaire ?: Legifrance


Numérotation
Numéro d'arrêt : JURITEXT000006976233
Numéro NOR : JURITEXT000006976233 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;cour.cassation;arret;1967-06-28;juritext000006976233 ?
Association des cours judiciaires suprmes francophones
Organisation internationale de la francophonie
Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie. Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie.