La jurisprudence francophone des Cours suprêmes


recherche avancée

21/12/1965 | FRANCE | N°65-92095

§ | France, Cour de cassation, Chambre criminelle, 21 décembre 1965, 65-92095


REJET DES POURVOIS DE : 1° DI X... (ELIE), 2° Y... (THEOPHILE) CONTRE : 1° UN ARRET DE LA COUR D'ASSISES DES BOUCHES-DU-RHONE, EN DATE DU 20 MAI 1965 QUI, POUR VOL QUALIFIE ET COMPLICITE, VOL ET RECEL LES A CONDAMNES CHACUN A LA PEINE DE SEPT ANS DE RECLUSION CRIMINELLE ;

2° UN ARRET DE LA MEME COUR EN DATE DU MEME JOUR QUI LES A CONDAMNES A DES REPARATIONS CIVILES ;

LA COUR, VU LA CONNEXITE, JOIGNANT LES POURVOIS ;

EN CE QUI CONCERNE LE POURVOI DE DI X... ;

ATTENDU QU'AUCUN MOYEN N'EST PRODUIT A L'APPUI DUDIT POURVOI ;

EN CE QUI CONCERNE LE POURVOI DE Y.

.. ;

VU LE MEMOIRE PRODUIT ;

SUR LE MOYEN UNIQUE DE CASSATION PRIS DE LA VIOLAT...

REJET DES POURVOIS DE : 1° DI X... (ELIE), 2° Y... (THEOPHILE) CONTRE : 1° UN ARRET DE LA COUR D'ASSISES DES BOUCHES-DU-RHONE, EN DATE DU 20 MAI 1965 QUI, POUR VOL QUALIFIE ET COMPLICITE, VOL ET RECEL LES A CONDAMNES CHACUN A LA PEINE DE SEPT ANS DE RECLUSION CRIMINELLE ;

2° UN ARRET DE LA MEME COUR EN DATE DU MEME JOUR QUI LES A CONDAMNES A DES REPARATIONS CIVILES ;

LA COUR, VU LA CONNEXITE, JOIGNANT LES POURVOIS ;

EN CE QUI CONCERNE LE POURVOI DE DI X... ;

ATTENDU QU'AUCUN MOYEN N'EST PRODUIT A L'APPUI DUDIT POURVOI ;

EN CE QUI CONCERNE LE POURVOI DE Y... ;

VU LE MEMOIRE PRODUIT ;

SUR LE MOYEN UNIQUE DE CASSATION PRIS DE LA VIOLATION DES ARTICLES 254 ET SUIVANTS, 256, 289 ET SUIVANTS, 593 DU CODE DE PROCEDURE PENALE, 7 DE LA LOI DU 20 AVRIL 1810, EN CE QUE LA COUR D'ASSISES A ELIMINE DU JURY DE SESSION UN JURE AU MOTIF QU'IL AVAIT ETE CONDAMNE, LE 6 NOVEMBRE 1963, PAR LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE LA SEINE, A 2000 FRANCS D'AMENDE POUR DELIT DE BANQUEROUTE PAR GERANT ET MANDATAIRE SOCIAL POUR DEFAUT DE COMPTABILITE REGULIERE ET PAYEMENT DE CREANCIER AU PREJUDICE DE LA MASSE ET POUR ABUS DE BIENS SOCIAUX ET DE CREDITS SOCIAUX, ET QUE CETTE CONDAMNATION DEFINITIVE LE CONSTITUAIT EN ETAT D'INCAPACITE LEGALE AU SENS DE L'ARTICLE 256 - 1° DU CODE DE PROCEDURE PENALE ;

ALORS, D'UNE PART, QU'AUX TERMES DE L'ARTICLE 256 - 1° DU CODE DE PROCEDURE PENALE, SEULS SONT DECLARES INCAPABLES LES INDIVIDUS CONDAMNES A UNE PEINE CRIMINELLE, OU A AU MOINS UN MOIS D'EMPRISONNEMENT POUR DELIT, ET QU'EN L'ESPECE SEULE UNE CONDAMNATION A L'AMENDE A ETE PRONONCEE ;

ALORS D'AUTRE PART, QUE, SI SONT INCAPABLES PENDANT CINQ ANS A COMPTER DU JUGEMENT DEFINITIF, CEUX QUI ONT ETE CONDAMNES A UNE PEINE D'EMPRISONNEMENT D'UN MOIS, OU A UNE AMENDE AU MOINS EGALE A 500 FRANCS, LA DECISION, FAUTE DE PRECISER SI LA CONDAMNATION VISEE ETAIT CONTRADICTOIRE, OU, PAR DEFAUT, OU POUR QUELLE RAISON ELLE ETAIT DEVENUE DEFINITIVE, NE PERMET PAS A LA COUR DE CASSATION D'EXERCER SON CONTROLE SUR LA LEGALITE DE LA DECISION, CONTROLE QUI DEVAIT POUVOIR S'EXERCER DES LORS QUE, A LA SUITE DE LA DISPENSE ACCORDEE A QUATRE AUTRES JURES, IL A DU ETRE FAIT APPEL A UN JURE SUPPLEANT ;

SUR LA RECEVABILITE ;

ATTENDU QUE SI LES ARRETS PAR LESQUELS LES COURS D'ASSISES, STATUANT SUR LES CAUSES D'EXONERATION, SUR LES EXCUSES ET SUR LES RETRANCHEMENTS A OPERER SONT DES ACTES D'ADMINISTRATION QUE LES ACCUSES SONT INHABILES A CRITIQUER LORSQU'IL RESTE SUR LA LISTE DES JURES TITULAIRES VINGT-TROIS JURES IDOINES, IL EN EST AUTREMENT LORSQUE, COMME DANS L'ESPECE, IL N'EST RESTE QUE VINGT-DEUX JURES TITULAIRES ;

AU FOND ;

ATTENDU QUE POUR RADIER LE TROISIEME JURE TITULAIRE, M Z... JEAN, DE LA LISTE DU JURY, L'ARRET ATTAQUE ENONCE QU'IL APPERT D'UN EXTRAIT DU CASIER JUDICIAIRE QUE CE JURE A ETE CONDAMNE PAR JUGEMENT DU TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE LA SEINE EN DATE DU 6 NOVEMBRE 1963, DEVENU DEFINITIF, A 2000 FRANCS D'AMENDE POUR DELITS DE BANQUEROUTE PAR GERANT ET MANDATAIRE SOCIAL POUR DEFAUT DE COMPTABILITE REGULIERE ET PAYEMENT DE CREANCIERS AU PREJUDICE DE LA MASSE ET ABUS DE BIENS ET DE CREDITS SOCIAUX ;

QUE, DES LORS, C'EST A BON DROIT QUE LA COUR A ORDONNE LA RADIATION DE CE JURE DE LA LISTE DE JURY ;

QU'EN EFFET, L'ARTICLE 256, ALINEA 2, DU CODE DE PROCEDURE PENALE DISPOSE : SONT INCAPABLES D'ETRE JURES, PENDANT CINQ ANS SEULEMENT A COMPTER DU JUGEMENT DEFINITIF, CEUX CONDAMNES, POUR DELIT QUELCONQUE, A UN EMPRISONNEMENT DE MOINS D'UN MOIS OU A UNE AMENDE AU MOINS EGALE A 500 FRANCS ;

QU'IL N'IMPORTE QUE, PAR SUITE D'UNE ERREUR MATERIELLE EVIDENTE, L'ARRET ATTAQUE AIT VISE L'ARTICLE 256, ALINEA 1ER PRECITE, QUI NE POUVAIT RECEVOIR APPLICATION EN L'ESPECE ;

D'OU IL SUIT QUE LE MOYEN NE SAURAIT ETRE ACCUEILLI ;

ET ATTENDU QUE LA PROCEDURE EST REGULIERE ET QUE LA PEINE A ETE LEGALEMENT APPLIQUEE AUX FAITS DECLARES CONSTANTS PAR LA COUR ET LE JURY ;

REJETTE LE POURVOI. PRESIDENT : M ZAMBEAUX - RAPPORTEUR : M BOGUE - AVOCAT GENERAL : M BOUCHERON - AVOCAT : M MAYER.


Sens de l'arrêt : Rejet
Type d'affaire : Criminelle

Analyses

1) COUR D'ASSISES - Jury - Liste de session - Révision - Remplacement d'un juré titulaire - Pourvoi - Recevabilité - Conditions.

CASSATION - Moyen - Recevabilité - Cour d'assises - Jury - Liste de session - Révision - Remplacement d'un juré titulaire.

Lorsque le nombre des jurés titulaires est inférieur à vingt-trois, est recevable le moyen tiré du remplacement d'un juré titulaire pour cause d'incapacité légale.

2) COUR D'ASSISES - Jury - Jurés - Incapacité - Incapacité temporaire - Radiation - Conditions - Article 256 - alinéa 2 - du Code de procédure pénale.

Aux termes de l'article 256, alinéa 2, du Code de procédure pénale, sont incapables d'être jurés, pendant cinq ans seulement à compter du jugement définitif, ceux condamnés pour délit quelconque à un emprisonnement de moins d'un mois ou à une amende au moins égale à 500 francs.


Références
Code de procédure pénale 256 AL. 2
Décision attaquée : DECISION (type)


Publications
Proposition de citation: Cass. Crim., 21 décembre 1965, pourvoi n°65-92095, Bull. crim. N. 283
Publié au bulletin des arrêts de la chambre criminelle N. 283
RTFTélécharger au format RTF
Origine de la décision
Formation : Chambre criminelle
Date de la décision : 21/12/1965
Date de l'import : 14/10/2011

Fonds documentaire ?: Legifrance


Numérotation
Numéro d'arrêt : 65-92095
Numéro NOR : JURITEXT000007053447 ?
Numéro d'affaire : 65-92095
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;cour.cassation;arret;1965-12-21;65.92095 ?
Association des cours judiciaires suprmes francophones
Organisation internationale de la francophonie
Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie. Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie.