Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Cour de cassation, Chambre sociale, 27 mai 1961, JURITEXT000006957039

Imprimer

Sens de l'arrêt : Rejet
Type d'affaire : Sociale

Numérotation :

Numéro d'arrêt : JURITEXT000006957039
Numéro NOR : JURITEXT000006957039 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;cour.cassation;arret;1961-05-27;juritext000006957039 ?

Analyses :

AGRICULTURE - ACCIDENT DU TRAVAIL - ENTRAIDE - PRET DE MAIN-D'OEUVRE - EMPLOYEUR RESPONSABLE - OUVRIER NETTOYANT SUR LES ORDRES DE SON PATRON UNE MACHINE APPARTENANT A UN TIERS.

EN L'ETAT D'UN ACCIDENT SURVENU A UN OUVRIER AGRICOLE ALORS QU'IL PROCEDAIT AU NETTOYAGE D'UNE ARRACHEUSE DE LIN APPARTENANT A UN TIERS, UNE DECISION EST FONDEE A METTRE LA REPARATION DE CET ACCIDENT A LA CHARGE DE L'EMPLOYEUR HABITUEL DE L'OUVRIER DES LORS QUE SI AU COURS DE LA JOURNEE IL AVAIT ETE FAIT USAGE DE CETTE ARRACHEUSE POUR DES TRAVAUX REMUNERES PAR DES TIERS, PAR CONTRE, LORS DE LA SURVENANCE DE L'ACCIDENT LE TRAVAIL ETAIT TERMINE ET QUE C'EST SUR LES ORDRES DE SON PATRON QUE L'OUVRIER PROCEDAIT AU NETTOYAGE DE LA MACHINE.


Texte :

SUR LE MOYEN UNIQUE : ATTENDU QU'IL RESULTE DE L'ARRET ATTAQUE QUE LE 7 AOUT 1958 Y..., AU SERVICE HABITUEL DU CULTIVATEUR ALEXANDRE PROCEDAIT, A LA DEMANDE DE SON PATRON DANS LA COUR DE LA FERME, AU NETTOYAGE D'UNE ARRACHEUSE DE LIN APPARTENANT A UN TIERS LORSQUE, PAR SUITE D'UN FAUX MOUVEMENT, IL TOMBA ET SE FRACTURA LA JAMBE GAUCHE ;

ATTENDU QUE LA COUR D'APPEL A DECIDE EN SON ARRET CONFIRMATIF ATTAQUE QUE LA REPARATION DE CET ACCIDENT DEVAIT ETRE MISE A LA CHARGE DU CULTIVATEUR ET SA COMPAGNIE D'ASSURANCES, LA CAISSE MUTUELLE DU CALVADOS ;

ATTENDU QUE L'ASSUREUR REPROCHE A LA COUR D'APPEL D'AVOIR AINSI STATUE, ALORS QUE LE TRAVAIL DE NETTOYAGE DE L'ARRACHEUSE, QUI ETAIT A L'ORIGINE DE CET ACCIDENT DU TRAVAIL ETAIT REMUNERE PAR UN TIERS ET NE POUVAIT EN AUCUN CAS ETRE RATTACHE A L'EXPLOITATION PERSONNELLE D'ALEXANDRE ;

MAIS ATTENDU QUE LA COUR D'APPEL A OBSERVE AU VU DE L'ENQUETE LEGALE, QUE SI AU COURS DE LA JOURNEE, IL AVAIT ETE FAIT USAGE DE CETTE ARRACHEUSE POUR DES TRAVAUX REMUNERES PAR DES TIERS, PAR CONTRE, LORS DE LA SURVENANCE DE CET ACCIDENT, LE TRAVAIL ETAIT TERMINE ;

QUE C'EST AINSI QUE L'ARRACHEUSE AVAIT ETE RENTREE DANS LA COUR DE LA FERME AVEC LE TRACTEUR AUQUEL ELLE ETAIT ATTELEE ET QUE C'ETAIT SUR LES ORDRES DE SON X... ALEXANDRE QUE CET OUVRIER AGRICOLE PROCEDAIT A LEUR NETTOYAGE ;

ATTENDU QU'EN L'ETAT DE PAREILLES CONSTATATIONS, LA COUR D'APPEL A PU APPRECIER QUE LA COMPAGNIE D'ASSURANCES N'AVAIT PAS APPORTE LA PREUVE LUI INCOMBANT QUE LA VICTIME DE L'ACCIDENT ETAIT ALORS REMUNEREE PAR UN TIERS ET A PU EN CONSEQUENCE DECIDER QUE CET ASSUREUR DEVAIT GARANTIR L'ACCIDENT AINSI SURVENU A Y..., AU COURS D'UN TRAVAIL PAR LUI EXECUTE POUR LES BESOINS DE L'EXPLOITATION DE CET ASSURE ;

D'OU IL SUIT QUE LA COUR D'APPEL A LEGALEMENT JUSTIFIE SA DECISION SANS VIOLER AUCUN DES TEXTES VISES AU MOYEN ;

PAR CES MOTIFS : REJETTE LE POURVOI FORME CONTRE L'ARRET RENDU LE 5 NOVEMBRE 1959, PAR LA COUR D'APPEL DE CAEN. NO 60-10.271. CAISSE MUTUELLE DE REASSURANCES AGRICOLES DU CALVADOS C/ Y... CHRISTIAN ET AUTRE. PRESIDENT : M. VERDIER. - RAPPORTEUR : M. PERRET. - AVOCAT GENERAL : M. LINDON. - AVOCATS : MM. ROUSSEAU ET LEMANISSIER. A RAPPROCHER : 27 JANVIER 1956, BULL. 1956, IV, NO 90, P. 65.

Références :

Décision attaquée : DECISION (type)


Publications :

Proposition de citation: Cass. Soc., 27 mai 1961, pourvoi n°JURITEXT000006957039, Bull. civ.N° 567
Publié au bulletin des arrêts des chambres civiles N° 567
RTFTélécharger au format RTF

Origine de la décision

Formation : Chambre sociale
Date de la décision : 27/05/1961
Date de l'import : 14/10/2011

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Interview de JP Jean secrétaire général de l’AHJUCAF dans « Le Monde du droit » sur l’accès à la jurisprudence francophone.


Association des cours judiciaires suprêmes francophones Association des cours judiciaires suprêmes francophonesVisitez le nouveau site de l'AHJUCAF Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.