La jurisprudence francophone des Cours suprêmes


recherche avancée

07/12/1917 | FRANCE | N°53583

France | France, Conseil d'État, 07 décembre 1917, 53583



Sens de l'arrêt : Annulation totale
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Recours pour excès de pouvoir

Analyses

COMMUNE - ORGANES DE LA COMMUNE - MAIRE - Délégation d'une partie des fonctions de maire à un conseiller municipal - Prétendue illégalité - Annulation par le préfet.

16-02-03 Est entaché d'excès de pouvoir l'arrêté par lequel le préfet annule l'arrêté d'un maire déléguant à un conseiller municipal [instituteur public] la gestion des services communaux relatifs à l'instruction publique. Si le droit de délégation du maire est limité par certaines prescriptions légales, aucune disposition législative ne donne au préfet le pouvoir d'assurer directement l'observation de ces prescriptions ; il lui appartient seulement de déférer au Conseil d'Etat l'arrêté, pris par le maire en cette matière, qui lui paraîtrait illégal.


Références :

LOI du 05 avril 1884 art. 82 et art. 95


Publications
Proposition de citation: CE, 07 déc. 1917, n° 53583
Publié au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF
Composition du Tribunal
Rapporteur ?: M. Porché
Rapporteur public ?: M. Ripert

Origine de la décision
Date de la décision : 07/12/1917
Date de l'import : 02/07/2015

Fonds documentaire ?: Legifrance


Numérotation
Numéro d'arrêt : 53583
Numéro NOR : CETATEXT000007634265 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1917-12-07;53583 ?
Association des cours judiciaires suprmes francophones
Organisation internationale de la francophonie
Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie. Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie.