La jurisprudence francophone des Cours suprêmes


recherche avancée

14/01/2011 | SUISSE | N°5A_811/2010

Suisse | Suisse, Tribunal fédéral, IIe Cour de droit civil , Arrêt du 14 janvier 2011 , 5A 811/2010


Bundesgericht 
Tribunal fédéral 
Tribunale federale 
Tribunal federal 
 
{T 0/2} 
5A_811/2010 
 
Arrêt du 14 janvier 2011 
IIe Cour de droit civil 
 
Composition 
Mme la Juge Hohl, Présidente. 
Greffier: M. Richard. 
 
Participants à la procédure 
Dame X._______, représentée par Me Olivier Cramer, avocat, 
recourante, 
 
contre 
 
X.________, 
représenté par Me Monica Bertholet, avocate, 
intimé. 
 
Objet 
mainlevée définitive de l'opposition, 
 
recours contre l'arrêt

de la 1ère Section de la Cour de justice du canton de Genève du 14 octobre 2010. 
 
Vu: 
le recours en matière civile formé le 19 novembre 2010 par dame X.________ contre l'...

Bundesgericht 
Tribunal fédéral 
Tribunale federale 
Tribunal federal 
 
{T 0/2} 
5A_811/2010 
 
Arrêt du 14 janvier 2011 
IIe Cour de droit civil 
 
Composition 
Mme la Juge Hohl, Présidente. 
Greffier: M. Richard. 
 
Participants à la procédure 
Dame X._______, représentée par Me Olivier Cramer, avocat, 
recourante, 
 
contre 
 
X.________, 
représenté par Me Monica Bertholet, avocate, 
intimé. 
 
Objet 
mainlevée définitive de l'opposition, 
 
recours contre l'arrêt de la 1ère Section de la Cour de justice du canton de Genève du 14 octobre 2010. 
 
Vu: 
le recours en matière civile formé le 19 novembre 2010 par dame X.________ contre l'arrêt du 14 octobre 2010 de la Cour de justice du canton de Genève confirmant le prononcé de la mainlevée définitive de son opposition au commandement de payer, poursuite n° xxxx à concurrence de 500'000 fr.; 
la requête d'effet suspensif que comporte le recours; 
l'ordonnance de la Présidente de la IIe Cour de droit civil du 22 novembre 2010 invitant la recourante à verser, jusqu'au 6 décembre 2010, une avance de frais de 6'000 fr. et celles du même jour invitant l'intimé et la Cour de justice à se déterminer sur la requête d'effet suspensif; 
les déterminations du 6 décembre 2010 à cet égard de la Cour de justice et de l'intimé; 
le courrier de la recourante du 6 décembre 2010 sollicitant un délai supplémentaire pour régler l'avance de frais requise; 
l'ordonnance présidentielle du 7 décembre 2010 lui impartissant un délai supplémentaire non prolongeable échéant le 17 décembre 2010 pour fournir l'avance de frais sollicitée; 
l'attestation de la Caisse du Tribunal fédéral du 13 janvier 2010; 
 
considérant: 
que l'avance de frais n'a pas été payée dans le délai supplémentaire arrêté au 17 décembre 2010 par l'ordonnance du 7 décembre 2010, de sorte que le recours doit être déclaré irrecevable ( art. 62 al. 3 LTF ), aux frais de son auteur ( art. 66 al. 1 LTF ); 
que le présent arrêt relève de la compétence du juge unique ( art. 108 al. 1 let. a LTF ); 
que, par le prononcé du présent arrêt, la requête d'effet suspensif devient sans objet; 
que l'intimé a cependant droit à une indemnité de dépens pour sa détermination sur la requête d'effet suspensif; 
 
par ces motifs, la Présidente prononce: 
 
1. 
Le recours est irrecevable. 
 
2. 
Les frais judiciaires, arrêtés à 500 fr., sont mis à la charge de la recourante. 
 
3. 
Une indemnité de 500 fr., à payer à l'intimé à titre de dépens, est mise à la charge de la recourante. 
 
4. 
Le présent arrêt est communiqué aux parties et à la 1ère Section de la Cour de justice du canton de Genève. 
 
Lausanne, le 14 janvier 2011 
Au nom de la IIe Cour de droit civil 
du Tribunal fédéral suisse 
La Présidente: Le Greffier: 
 
Hohl Richard 



Références :

Source

Voir la source


Origine de la décision
Formation : Iie cour de droit civil 
Date de la décision : 14/01/2011
Date de l'import : 29/01/2023

Fonds documentaire ?: www.bger.ch


Numérotation
Numéro d'arrêt : 5A_811/2010
Identifiant URN:LEX : urn:lex;ch;tribunal.federal.suisse;arret;2011-01-14;5a.811.2010 ?
Association des cours judiciaires suprmes francophones
Organisation internationale de la francophonie
Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie. Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie.