Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Tribunal administratif de Paris, 04 avril 2000, 9803355

Imprimer

Type d'affaire : Administrative

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 9803355
Numéro NOR : CETATEXT000008290081 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;tribunal.administratif.paris;arret;2000-04-04;9803355 ?

Analyses :

RJ1 SANTE PUBLIQUE - ETABLISSEMENTS PRIVES D'HOSPITALISATION - AUTORISATIONS DE CREATION - D'EXTENSION OU D'INSTALLATION D'EQUIPEMENTS MATERIELS LOURDS - CONDITIONS DE FOND DE L'AUTORISATION - BESOINS DE LA POPULATION - ETABLISSEMENT DE LA CARTE SANITAIRE - CAa) Etablissement d'une carte sanitaire régionale pour certains équipements pour lesquels la loi prévoit une carte nationale ou interrégionale - Illégalité - Absence - b) Opposabilité d'un schéma régional faute de schéma national ou interrégional.

61-07-01-03-01-01 a) Aux termes de l'article L. 712-5 du code de la santé publique, les ministres chargés de la santé et de la sécurité sociale arrêtent la carte sanitaire ainsi que le schéma d'organisation sanitaire lorsque cette carte ou ce schéma est national ou interrégional. Par suite, la compétence donnée à ces ministres pour arrêter la carte sanitaire en ce qui concerne les appareils d'imagerie ou de spectrométrie par résonnance magnétique nucléaire interdit, en application des dispositions du code de la santé publique, de définir la région sanitaire comme zone sanitaire applicable à cette catégorie d'équipements lourds. b) En l'absence du schéma national ou interrégional d'organisation sanitaire et de son annexe arrêtés par ces ministres, prévu pour les appareils d'imagerie ou de spectrométrie par résonnance magnétique nucléaire, un refus d'autorisation ne peut être fondé sur l'incompatibilité d'une demande d'autorisation avec les objectifs du schéma régional d'organisation sanitaire existant (1).

Références :


1. Cf. CE, 1999-02-15, Union régionale hospitalière privée du Nord-Est, T. p. 1030


Texte :


Publications :

RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Président : M. Lamy-Rested
Rapporteur ?: M. Allal
Rapporteur public ?: M. Célérier

Origine de la décision

Date de la décision : 04/04/2000
Date de l'import : 02/07/2015

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Interview de JP Jean secrétaire général de l’AHJUCAF dans « Le Monde du droit » sur l’accès à la jurisprudence francophone.


Association des cours judiciaires suprêmes francophones Association des cours judiciaires suprêmes francophonesVisitez le nouveau site de l'AHJUCAF Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.