La jurisprudence francophone des Cours suprêmes


recherche avancée

28/12/1917 | FRANCE | N°56248

France | France, Conseil d'État, 28 décembre 1917, 56248



Sens de l'arrêt : Rejet
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Recours pour excès de pouvoir

Analyses

COMMUNE - AGENTS COMMUNAUX - Sapeurs-pompiers - Radiation des contrôles - [1] - RJ1 - RJ2 Conseil d'administration - Composition - [2] Citation à comparaître - Enoncé des faits.

16-07[1] Le capitaine de la compagnie doit-il s'abstenir de siéger au conseil d'administration lorsque le fait qui a motivé la comparution est une désobéissance à ses ordres ? [RJ1,RJ2].

16-07[2] Une citation satisfait aux prescriptions de l'article 31 du décret du 10 novembre 1903 dès lors qu'elle porte : inobservation habituelle des ordres, provocation du désordre dans la compagnie.


Références :

Décret du 10 novembre 1903 art. 21, art. 31

1.

Rappr. Jean Rode, 1907-07-12, Recueil p. 655. 2.

Rappr. Dorange, 1911-08-07, Recueil p. 970


Publications
Proposition de citation: CE, 28 déc. 1917, n° 56248
Publié au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF
Composition du Tribunal
Rapporteur ?: M. Worms
Rapporteur public ?: M. Corneille

Origine de la décision
Date de la décision : 28/12/1917
Date de l'import : 02/07/2015

Fonds documentaire ?: Legifrance


Numérotation
Numéro d'arrêt : 56248
Numéro NOR : CETATEXT000007634269 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1917-12-28;56248 ?
Association des cours judiciaires suprmes francophones
Organisation internationale de la francophonie
Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie. Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie.