La jurisprudence francophone des Cours suprêmes


recherche avancée

23/10/2001 | FRANCE | N°975446

§ | France, Tribunal administratif de Versailles, 23 octobre 2001, 975446



Sens de l'arrêt : Rejet
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Recours pour excès de pouvoir

Analyses

COLLECTIVITES TERRITORIALES - COMMUNE - ORGANISATION DE LA COMMUNE - ORGANES DE LA COMMUNE - CONSEIL MUNICIPAL - ATTRIBUTIONS - DECISIONS NE RELEVANT PAS DE LA COMPETENCE DU CONSEIL MUNICIPAL.

135-02-01-02-01-02-03 Il résulte de l'article L. 2142-3 du code général des collectivités territoriales que, même s'il est saisi par un cinquième des électeurs inscrits sur les listes électorales de la commune, il n'appartient qu'au conseil municipal de décider s'il y a lieu d'organiser une telle consultation sur une opération d'aménagement relevant de la décision des autorités municipales. Toutefois, le refus d'organiser une telle consultation est soumis au contrôle du juge de l'excès de pouvoir. En l'espèce, l'opération d'aménagement en cause ne relève pas de la décision des seules autorités municipales. Il s'ensuit que, quels que soient les motifs opposés à la demande d'organisation d'une consultation sur cette opération, la commune était tenue de la rejeter.


Références
Code général des collectivités territoriales L2142-3


Publications
RTFTélécharger au format RTF
Composition du Tribunal
Président : M. Dacre-Wright
Rapporteur ?: Mme Terrasse
Rapporteur public ?: Mme Agier-Cabanes

Origine de la décision
Date de la décision : 23/10/2001
Date de l'import : 02/07/2015

Fonds documentaire ?: Legifrance


Numérotation
Numéro d'arrêt : 975446
Numéro NOR : CETATEXT000008209963 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;tribunal.administratif.versailles;arret;2001-10-23;975446 ?
Association des cours judiciaires suprmes francophones
Organisation internationale de la francophonie
Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie. Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie.