Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Tribunal administratif de Nancy, 03 juin 1982, CETATEXT000008290585

Imprimer

Sens de l'arrêt : Non-lieu à interprétation
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Recours en interprétation

Numérotation :

Numéro d'arrêt : CETATEXT000008290585
Numéro NOR : CETATEXT000008290585 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;tribunal.administratif.nancy;arret;1982-06-03;cetatext000008290585 ?

Analyses :

NATURE ET ENVIRONNEMENT - LOI DU 19 JUILLET 1976 RELATIVE AUX INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT - REGLES DE PROCEDURE CONTENTIEUSE SPECIALES - POUVOIRS DU JUGE - Refus préfectoral - Article 427 du code rural - Droit fondé sur titre - Question préjudicielle - Interprétation du jugement - Enclos piscicole.

44-02-04-01 Il n'y a pas lieu à interprétation du jugement par lequel un tribunal administratif, saisi d'une demande d'annulation d'un arrêté préfectoral refusant l'autorisation de créer un enclos piscicole, décide de surseoir à statuer jusqu'à ce que le juge judiciaire se soit prononcé sur l'existence d'un droit fondé sur titre au profit du requérant dès lors que, d'une part, le sens du jugement n'est pas altéré par une simple erreur matérielle [mention de l'article 401 alinéa 2 du code rural et non de l'article 427] et que, d'autre part, le jugement n'indique pas au requérant les modalités particulières de saisine du juge judiciaire.


Texte :

Références :

Code rural 427 al. 2, 401 al. 2


Publications :

RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Président : M. Beaucarne
Rapporteur ?: M. Laporte

Origine de la décision

Date de la décision : 03/06/1982
Date de l'import : 02/07/2015

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Association des cours judiciaires suprêmes francophonesVisitez le nouveau site de l'AHJUCAF Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.