La jurisprudence francophone des Cours suprêmes


recherche avancée

14/08/2007 | BéNIN | N°128

§ | Bénin, Tribunal de première instance de cotonou, 14 août 2007, 128


Texte (pseudonymisé)
Jugement COR.FD3 N°128 du 14 Août 2007 

LE MINISTERE PUBLIC

C.

C Af

TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE DE COTONOUAUDIENCE PUBLIQUE DU QUATORZE AOUT DEUX MILLE SEPT

N° 128/3FD DU JUGEMENTN° 6554/RP-06 DU PARQUET

 

LE MINISTERE PUBLIC

C.

C Af

 

NATURE DU DELIT: Abus de confiance portant sur 2 919 000 fCONDAMNATION: Voir dispositif

A l’audience publique du Tribunal de Première Instance, séant à Cotonou en date du quatorze août deux mille sept, tenue pour les affaires pénales de flagrant délit, par Mons

ieur Jacques HOUNSOU, Juge - Président, en présence de Monsieur Ac Aa X, Substitut du Procureur de la République et de Maître Monique AG...

Jugement COR.FD3 N°128 du 14 Août 2007 

LE MINISTERE PUBLIC

C.

C Af

TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE DE COTONOUAUDIENCE PUBLIQUE DU QUATORZE AOUT DEUX MILLE SEPT

N° 128/3FD DU JUGEMENTN° 6554/RP-06 DU PARQUET

 

LE MINISTERE PUBLIC

C.

C Af

 

NATURE DU DELIT: Abus de confiance portant sur 2 919 000 fCONDAMNATION: Voir dispositif

A l’audience publique du Tribunal de Première Instance, séant à Cotonou en date du quatorze août deux mille sept, tenue pour les affaires pénales de flagrant délit, par Monsieur Jacques HOUNSOU, Juge - Président, en présence de Monsieur Ac Aa X, Substitut du Procureur de la République et de Maître Monique AGBOTON-HAZOUME, Greffier, a été rendu le jugement ci-après :Entre le Procureur de la République demandeur suivant  procès-verbal d’interrogatoire de flagrant délit en date au Parquet du  30 octobre deux mille six ;Et la victime : TOTHO Joséphine, 56 ans, Commerçante, demeurant à Godomey-Kponou lot 58 maison DOHOU,D’UNE PART ;

 

Et la nommée C Af, fille de feu C Ad et de A Ae, née le … … … à …, de nationalité Béninoise, Marchande,  domiciliée à Mènontin, jamais condamnée, jamais militaire ;D’AUTRE PART ;

Détenue  mandat de dépôt du 30 octobre 2006 ;Prévenue d’abus de confiance ;Comparant à l’audience en personne ;                                                                           La prévenue  interpellée conformément aux prescriptions de l’article 357 du Code de procédure pénale a déclaré vouloir être jugée séance tenante. Et l’affaire a été retenue ;          A l’appel de la cause, le procureur de la République a exposé qu’il avait fait comparaître la prévenue susnommée par devant le Tribunal, à l’audience de ce jour quatorze août  deux mille six pour se défendre en raison de la prévention ci-dessus indiquée ;Puis le Greffier a fait lecture du procès-verbal dressé à la charge de ladite prévenue ;Ensuite, la prévenue a été interrogée ;Le Greffier a tenu note des réponses de la prévenue et des déclarations de la partie civile ;Le Ministère Public a résumé l’affaire et requis contre la prévenue l’application de la loi ;Puis, le Tribunal, après en avoir délibéré conformément à la loi, a statué en ces termes :

LE TRIBUNALAttendu qu’il résulte du dossier et des débats, preuves et charges suffisantes contre la nommée C Af, d’avoir à Cotonou Commune dudit, le 26 mai 2006, en tout cas depuis temps non couvert par la prescription et sur le territoire national, détourné au préjudice de Madame Ab B qui en était légitime propriétaire des marchandises évaluées à 2. 919. 000 francs qui ne lui avaient été remises qu’à titre de dépôt.Attendu que ces faits constituent le délit prévu et puni par les articles 408 et 406 du Code Pénal ;Attendu qu’il existe en la cause des circonstances atténuantes permettant au Tribunal de faire bénéficier à la prévenue des dispositions bienveillantes de l’article 463 du Code Pénal ;PAR CES MOTIFSStatuant publiquement, contradictoirement en matière pénale et en premier ressort ;Retient la nommée Af C dans les liens de la prévention d’abus de confiance ;La condamne à huit (08) mois d’emprisonnement ferme, à cinquante mille (50.000) Francs d’amende ferme et aux frais ;Reçoit la demande de constitution de partie civile de la nommée TOTHO Joséphine ;Condamne la nommée Af C à lui payer la somme de Francs CFA 2. 419. 000 en réparation au préjudice subi ;Fixe la durée de la contrainte par corps à 10 jours pour les frais, 30 jours pour l’amende 30 jours pour la condamnation civile ;Délai d’Appel : 15 jours ;

DETAILS DES FRAIS

Timbre et enregistrement du procès verbalCoût de citation à témoinCoût de citation à prévenuRegistre Bt 600 cic                        10Bordereau                                    03Mention au report                          05Taxe de témoinsBulletins N° 1 et 2                          24Duplicata du bulletin (1)                 08Extrait Trésor.1                             40Extrait prisonTimbre de la minute du jugement  700EnregistrementDroit de poste  (1)                       135Total.                                         925

Approuvé :

Mat………….. Ray……….. Nul………En foi de quoi la minute du présent jugement a été signée par le  Président et le Greffier d’audience les jours, mois, an que dessus.



Origine de la décision
Date de la décision : 14/08/2007
Date de l'import : 15/02/2021

Numérotation
Numéro d'arrêt : 128
Identifiant URN:LEX : urn:lex;bj;tribunal.premiere.instance.cotonou;arret;2007-08-14;128 ?
Association des cours judiciaires suprmes francophones
Organisation internationale de la francophonie
Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie. Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie.