Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ Tunisie, Cour de cassation, 29 avril 2014, 2012/80576

Imprimer

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 2012/80576
Identifiant URN:LEX : urn:lex;tn;cour.cassation;arret;2014-04-29;2012.80576 ?

Texte :

Cassation n° 2012/80576 du 29 avril 2014

Arbitrage-Exequatur-Décision arbitrale internationale-Recours de l’Etat à l’arbitrage(Non).

La cour,

Attendu que la cour d’appel a considéré comme des contrats administratifs exclus de l’arbitrage les contrats entre l’Etat (Ministère de l’Agriculture) et une société internationale en matière de marchés publics, fondée en cela, à bon droit, sur l’article 7, 5e du code de l’arbitrage .

Sur le moyen unique, tiré de la violation des dispositions de l’article 81 du code de l’arbitrage,

Attendu que parmi les exceptions retenues dans l’article ci-haut cité qui requièrent le rejet de toute décision arbitrale et le refus d’exécution de celle-ci, il existe l’hypothèse dans laquelle le défendeur a prouvé l’exécution de la décision à son encontre, ou celle dans laquelle ce dernier a annulé ou suspendu l’exécution à son encontre soit par une décision de justice ou en vertu de la loi.

Qu’il apparaît, à travers la décision litigieuse, que la décision arbitrale objet de la demande d’exequatur a déjà fait l’objet d’une décision de la cour d’appel n° 69135 en date du 19 mai 2009, ce qui a pour effet de rendre superflue et prématurée la question de l’exequatur notamment en raison du recours entrepris par l’auteur du pourvoi contre la décision d’annulation n°80575. Qu’il en résulte que la décision d’exequatur fait encore l’objet d’un litige et d’une action en justice en cours

Que la cour d’appel qui a décidé, à bon droit, de refuser l’exequatur de la décision arbitrale tant que celle-ci fait l’objet d’un recours en annulation, a fait une exacte application des dispositions de l’article 81 du code de l’arbitrage. Rejet

La version originale de cette décision est disponible sur le site de l'AHJUCAF à l'adresse suivante: https://www.ahjucaf.org/sites/default/files/Renvoi%20JUTRISPRUDENCE%20EN%20ARABE.pdf

Origine de la décision

Date de la décision : 29/04/2014
Date de l'import : 08/01/2019
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Association des cours judiciaires suprêmes francophonesVisitez le nouveau site de l'AHJUCAF Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.