Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ Maroc, Cour d'appel de commerce, 27 juillet 2010, 3034/4/2010

Imprimer

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 3034/4/2010
Identifiant URN:LEX : urn:lex;ma;cour.appel.commerce;arret;2010-07-27;3034.4.2010 ?

Analyses :

Saisie contrefaçon - Portée - Distinction saisie conservatoire - Administration des douanes - Saisie - Conditions - Introduction de l'instance - Constitution de garanties

La saisie descriptive des produits et échantillons ne constitue pas une saisie conservatoire. Elle tend à faire constater et décrire le produit litigieux afin de faciliter la preuve de l'existence de la contrefaçon. La production à l'administration des douanes de pièces justifiant l'introduction d'une action au fond dans le délai de dix jours ne suffit pas à justifier la saisie des produits incriminés par l'administration des douanes; la preuve de la constitution de garanties fixées par le tribunal pour couvrir la responsabilité éventuelle du demandeur devra également être rapportée si son action s'avère malfondée.


Texte :

Références :

Portail de jurisprudence du cabinet Bassamat et associée

Origine de la décision

Date de la décision : 27/07/2010
Date de l'import : 13/12/2013
Interview de JP Jean secrétaire général de l’AHJUCAF dans « Le Monde du droit » sur l’accès à la jurisprudence francophone.


Association des cours judiciaires suprêmes francophones Association des cours judiciaires suprêmes francophonesVisitez le nouveau site de l'AHJUCAF Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.