La jurisprudence francophone des Cours suprêmes


recherche avancée

07/01/2021 | GUINéE | N°02

Guinée | Guinée, Cour suprême, 07 janvier 2021, 02


Texte (pseudonymisé)
COUR SUPREME
Du 07 Janvier 2021
CHAMBRE : Administrative
AFFAIRE
Ae Ad A
CONTRE.
Ministère Urbanisme et Habitat représenté par l'Agent Judiciaire
OBJET :
Requête aux fins d’annulation des Arrêtés 2005/4587/MUH/CAB du 28 Septembre 2005 et 2005/4588/MUH/Cab du 28 Septembre 2005 pour excès de pouvoir
DECISION
VOIR LE DISPOSITIF REPUBLIQUE DE GUINEE
Travail — Justice — Solidarité
Au nom du Peuple Guinéen
AUDIENCE DU SEPT JANVIER 2021
La COUR SUPREME de la REPUBLIQUE de GUINEE, séant a Conakry, Chambre Administrative,

siégeant en matière d'annulation au cours de son audience publique et ordinaire du 07 Janvier 2021 à l...

COUR SUPREME
Du 07 Janvier 2021
CHAMBRE : Administrative
AFFAIRE
Ae Ad A
CONTRE.
Ministère Urbanisme et Habitat représenté par l'Agent Judiciaire
OBJET :
Requête aux fins d’annulation des Arrêtés 2005/4587/MUH/CAB du 28 Septembre 2005 et 2005/4588/MUH/Cab du 28 Septembre 2005 pour excès de pouvoir
DECISION
VOIR LE DISPOSITIF REPUBLIQUE DE GUINEE
Travail — Justice — Solidarité
Au nom du Peuple Guinéen
AUDIENCE DU SEPT JANVIER 2021
La COUR SUPREME de la REPUBLIQUE de GUINEE, séant a Conakry, Chambre Administrative, siégeant en matière d'annulation au cours de son audience publique et ordinaire du 07 Janvier 2021 à laquelle siégeait :
Monsieur Mohamed Aly THIAM, Président de la Chambre administrative, PRESIDENT ;
Madame Aïssatou Pcréko DIALLO, Conseiller Rapporteur, CONSEILLERE ;
Monsieur Mohamed Sidiki ZOUMANIGUI, Conseiller a la Cour Suprême, CONSEILLER ;
Madame Marie Joséphine SYLLA, Conseillère à la Cour Suprême, Conseillère ;
Monsieur Mohamed Cheick KEITA, Conseiller a la Cour Suprême, CONSEILLER ;
En présence de Monsieur Ab A, Premier Avocat Général, substituant Monsieur le Procureur Général ;
Avec l'assistance de Mme BAH Hadja Ramatoulaye, Greffière de ladite Chambre ;
A rendu l’arrêt dont la teneur suit dans la cause :
ENTRE
Ae Ad A ayant pour Conseiller Maître_Alseny Aïssata DIALLO, Avocat à la RÉPUBLIQUE
DEG D’UNE PART ;
ET
Ministère de l'Urbanisme et de l’Habitat, représenté par l'Agence judiciaire de l’Etat ayant pour conseil Me Joachim GBILIMOU, Avocat à la Cour.
D'AUTRE PART ;
Débats
L'affaire a été appelée à l'audience de 1“ juillet 2018 et renvoyée plusieurs fois à la demande des parties pour être enfin débattue à l'audience du 26 décembre 2019 ;
Après avoir entendu :
- Le rapport de Hadja Aïssatou Poréko DIALLO, Conseillère ;
Les Avocats des Parties ;
Les Observations de Monsieur Ab A, Premier Avocat Général ;
La Cour a mis l’affaire en délibéré pour décision être rendue le 05 mars 2020, puis prorogé au 07 janvier 2021 ;
Advenue cette date, après en avoir délibéré conformément à la Loi, elle a statué en ces
Vu la requête en date du 12 décembre 2016, de Ae Ad A, militaire à la retraite représenté par Me Alseny Aïssata DIALLO, enregistrée au greffe de la Cour Suprême le 8 mai 2017, sous le n °523, qui demande un recours en annulation des Arrêtés 2005/4587 et 2005/4588/MUH/CAB du 28 septembre 2005 pour excès de pouvoir ;4fÇ Vu les actes attaqués ;
Vu les pièces du dossier, notamment les
N°2003/7060/MUH/CAB et 2003/7061/MUH/ CAB du 2 septembre 2003 attribuant des terrains urbains à usage d'habitation au Ae Ad A et à 3 de ses enfants;
Vu les conclusions des avocats du demandeur et du Ministère de l'Urbanisme ;
Vu les observations écrites du Ministère Public tendant à l’irrecevabilité du recours ;
Vu les autres pièces du dossier ;
Vu la Loi Organique L2017/003/AN du 23 février 2017, portant Attributions, Organisation et Fonctionnement de la Cour Suprême qui modifie les dispositions de la loi Organique L/91/008 du 23 décembre 1991 ;
En la Forme :
Sur la recevabilité du recours :
Considérant que l’article 102 de la loi Organique du 23 décembre 1991 relative à la Cour Suprême dispose en son Alinéa que « le délai pour se pourvoir est de deux mois. Ce délai court de la date de la publication de la Décision attaquée, à moins qu'elle ne doive être notifiée, ou signifiée, auquel cas le délai court de la date de la notification ou de la signification. » ;
Que cette disposition est reprise par l’article 88 de la loi Organique L/2017/003/AN du 23 février
Considérant que le 28 septembre 2005, le Ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat a pris les Arrêtés 2005/4587 et 2005/4588/MUH/CAB portant annulation des Arrêté N°2003/7060/MUH/CAB et 2003/7061/MUH/ CAB du 2 septembre 2003 attribuant des terrains urbains à usage d’habitation au Ae Ad A et 3 de ses enfants ;
Considérant que le demandeur prétend n’avoir été informé de l'annulation de ses Arrêtés que
Frréremts DE GUINÉE | à le Foncier 30 novembre de la Ville de 2016 Conakry par le ; Conservateur
Que, par la même occasion, il apprend que le Ministre de l’urbanisme et de l'Habitat de l'époque, Monsieur Aa Ac B lui avait notifié, par courrier en date du 03/10/2005, que ses deux Arrêtés N°2003/7060/MUH/CAB et 2003/7061/MUH/ CAB du 2 septembre 2003, ont été annulés pour irrégularité ;
Que contrairement aux allégations du demandeur, les Arrêtés ont été publiés au journal Officiel de la République de Guinée et ampliation a été faite à l'intéressé ;
Considérant que, dès lors, cette inaction de
Qu'il convient de déclarer son recours irrecevable;
PAR CES MOTIFS
La Cour statuant publiquement, contradictoirement, en matière administrative, en premier et dernier ressort ;
Déclare irrecevable le recours en annulation formé par le Ae Ad A contre les Arrêtés 2005/4587/MUH/CAB et 2005/4588/ MUH/CAB du 28 septembre 2005 ;
Ordonne la confiscation de la caution de trente mille francs guinéens (30.000fg) au profit du Mets les dépens à la charge du Ae Ad A ;
Dit que le présent Arrêt sera publié au bulletin de la Cour Suprême ;
SERRE RÉPUBLIQUE DE GUIN / Ordonne destinés ; la transcription dans les registres à ce
Ainsi fait, jugé et prononcé publiquement par la Cour Suprême (Chambre Administrative) les jours, mois et an que dessus.
Ont signé
Le Greffier Le Conseiller Rapporteur



Références :

Origine de la décision
Date de la décision : 07/01/2021
Date de l'import : 17/07/2023

Numérotation
Numéro d'arrêt : 02
Identifiant URN:LEX : urn:lex;gn;cour.supreme;arret;2021-01-07;02 ?
Association des cours judiciaires suprmes francophones
Organisation internationale de la francophonie
Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie. Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie.
Logo iall 2012 website award