Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ Guinée, Cour suprême, Chambre civile, pénale, commerciale et sociale, 30 octobre 2006, 74

Imprimer

Sociale

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 74
Numéro NOR : 147231 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;gn;cour.supreme;arret;2006-10-30;74 ?

Parties :

Demandeurs : ELHADJ ALPHA CAMARA ET 159 AUTRES EMPLOYES FRIGUIA
Défendeurs : MINISTERE PUBLIC ET LA SOCIETE FRIGUIA

Texte :

ARRET N° 74
Du 30/10/2006

CHAMBRE: CIVILE, PENALE, COMMERCIALE ET SOCIALE

AFFAIRE

ELHADJ ALPHA CAMARA ET 159 AUTRES EMPLOYES FRIGUIA

CONTRE

MINISTERE PUBLIC ET LA SOCIETE FRIGUIA

OBJET: LICENCIEMENT

DECISION

VOIR LE DISPOSITIF

REPUBLIQUE DE GUINEE
Travail - Justice - Solidarité
--------

Au nom du Peuple Guinéen
------------
Audience du 30 Octobre 2006
---------
La COUR SUPREME de la REPUBLIQUE de GUINEE, séant à Conakry, Chambre Civile, Pénale, Commerciale et Sociale, statuant en matière Sociale en son audience publique et ordinaire du Trente Octobre Deux Mil Six à laquelle siégeaient:
Monsieur Kanfory KALTAMBA, Conseiller à la Cour Suprême, PRESIDENT;
Monsieur Kollet SOUMAH, Conseiller à la Cour Suprême; CONSEILLER RAPPORTEUR;
Monsieur Sakoba Kourala KEITA, Conseiller à la Cour Suprême, CONSEILLER;
En présence de Monsieur Alpha TOURE Avocat Général, substituant Monsieur le Procureur Général, empêché;
Avec l'assistance de Maître Andrée CAMARA, Greffière à ladite Cour;
A rendu l'arrêt dont la teneur suit dans la cause.
ENTRE
Monsieur Elhadj Alpha CAMARA et 159 autres ex employés de la Société Mixte FRIGUIA, ayant pour conseils Maîtres Samuel M'Carthy et Mounir Houssein Mohamed Avocats à la Cour;
D'UNE PART
ET
La Société Mixte FRIGUIA, ayant pour conseils Maître Alpha Bakar BARRY et Maurice Lamey KAMANO, Avocats à la Cour;
D'AUTRE PART
Le Tribunal du Travail de Conakry par Jugement avant dire droit n°21 du 6 Juillet 1991 a libellé ainsi qu'il suit:
«Statuant publiquement, contradictoirement par Jugement avant faire droit et en 1er ressort.
Le Tribunal déclare recevable les requêtes de Monsieur Hadiri Aboubacar et Elhadj Alpha CAMARA, et joint la procédure n°226 du 4 Juillet 1989 à celle du 24 Février 1990 sous le n°59 du 1er Mars 1990;
Constate que Monsieur Mory SOUMAORO, Mle 1749, Alpha Issiaga Katty Mle 1680 et Mamadou BALDE Mle 1138 ne sont demandeurs à la présente instance, retient 160 demandeurs à la présente instance.
Juge et dit que le Décret n°070/PRG/ du 28 Juin 1986 ne s'applique qu'aux fonctionnaires.
Déclare applicable au présent litige la convention collective mine, carrière et industrie minière de juin 1986 ainsi que le Code de Travail du 28 Janvier 1988 pour apprécier les ruptures de contrat de travail intervenues pour compter du 28 Janvier 1988.
Déclare nul et de nul effet l'accord intervenu entre le syndicat et la Direction de la Société FRIGUIA le 30 Avril 1987;
Juge et dit que la Société FRIGUIA a purement et simplement procédé au licenciement de ses 160 ex-travailleurs;
Juge et dit injustifié le licenciement de 160 ex-travailleurs de la Société FRIGUIA;
Juge et dit que les prétentions formulées par les 33 ex-travailleurs de FRIGUIA licenciés en 1987 seront appréciées au regard des dispositions du code du Travail du 30 Juin 1960 et de la convention collective mine, carrière et industrie minière de Juin 1986 et ce dans le cadre d'un deuxième jugement distinct de celui-ci.
Juge et dit que les prétendions des 127 autres Travailleurs licenciés en 1988 et 1989 seront appréciées suivant les dispositions du code de travail du 28 Janvier 1988 et de la convention collective de Juin 1986 et ce dans le cadre d'un troisième jugement distinct des deux autres;
Déboute les demandeurs de leurs prétentions relatives au paiement de la prime dite (2) trentenaire;
Reçoit la demande des 160 travailleurs licenciés de la Société FRIGUIA relative à l'accession de la propriété immobilière individuelle;
Et y faisant droit, condamne la Société FRIGUIA au paiement de la somme de 1.500.000 FG à chacun des 105 ex-ouvriers 2.500.000 FG a chacun des 54 ex-agent de maîtrise et contre maîtres et 4.000.000 FG a son ex-cadre Aboubacar Hadiri;
Déboute les 160 travailleurs du surplus de leurs demandes de ce chef ainsi que la Société FRIGUIA de sa demande reconventionnelle.
Ordonne l'exécution immédiate du présent par provision avec dispense de caution.
Condamne la Société FRIGUIA au frais et dépens»
La Société FRIGUIA et le Ministère Public ont relevé» appel de cette décision par devant la Cour d'Appel de Conakry qui a rendu l'arrêt n°105 du 1er avril 1992 dont le dispositif suit:
«Statuant publiquement, contradictoirement en matière sociale et sur appel;
En la forme Reçoit les appels du Ministère Public et de FRIGUIA.
Au fond Prend acte du fait que le Jugement n°21 du 6 Juillet 1991 «qualifié» «avant faire droit» par le Tribunal du Travail de Conakry a statué sur le fond.
Dit et arrête que la rupture de contrat de travail liant FRIGUIA a ses 152 ex employés est un licenciement;
Que ce licenciement est justifié;
Prend acte de la perception par les Travailleurs des montants de:
346.270,419 FG au niveau de l'employeur.
269.500.000 suite à l'exécution du Jugement, soit un total de 642.277.277 FG;
Dit et arrête que leurs différents droits ont été largement couverts;
Déboute les travailleurs de leur revendication relative à l'accession à la propriété immobilière;
Le tout en application de l'Ordonnance n°009/PRG/84 du 18 Avril 1984 des articles 181 et 237 du Code de Procédure Civile et Commerciale et des articles 74 et 89 du Code de Travail.
Monsieur Alpha CAMARA et les ex-employés de FRIGUIA se sont pourvus en cassation contre l'arrêt sus énoncé par acte en date du 1er avril 1992 de la Cour d'Appel de Conakry.
De même, la Société FRIGUIA s'est pourvue en cassation contre ledit arrêt le 5 Avril 1994;
La cour Suprême saisie des pourvois, a rendu l'arrêt n°47 du 8 décembre 1995 dont le dispositif suit:
«La Cour statuant publiquement contradictoirement en matière Sociale.
En la Forme: Reçoit les pourvois;
Au fond: Casse et annule l'arrêt n°105 du 1er Avril 1992 de la Cour d'Appel de Conakry.
Renvoie la cause et les parties devant la cour d'Appel de Conakry autrement composée.
Considérant que sur renvoi de la Cour Suprême, la Cour d'Appel a statué dans la cause le 8 Décembre 1995 par arrêt n°47 qui dispose ainsi qu'il suit:
«Statuant publiquement, contradictoirement en matière sociale et sur renvoi de la cour Suprême.
Infirme la Première décision entreprise en toutes ses dispositions.

STATUANT A NOUVEAU
Constate que les anciens travailleurs de la société FRIGUIA ont perçu toutes catégories confondues la somme totale de six cent quarante deux millions sept cent soixante dix mille quatre cent dix neuf (642.770.419) au titre de droits à l'accession à la propriété immobilière et des indemnités préalables allouées par la Société FRIGUIA;
Constate que le montant à eux accordé au titre de l'accession à la propriété immobilière par jugement avant dire droit n°21 du 6 Juillet 1991 du Tribunal du travail est de 296.500.000 FG et que le montant des indemnités allouées par la Société est de 346.270.419 FG;
Constate que l'accession à la propriété immobilière individuelle déjà payée aux anciens travailleurs n'est pas due, motif pris de ce que la convention relative à ce droit ne liait que le groupe du Territoire de l'A.O.F représenté par le haut commissaire de la République en A.O.F et le territoire de l'ancienne Guinée Française, alors représenté par le conseil de gouvernement de cette ancienne colonie d'une part et d'autre part, la Société FRIGUIA et ses filiales;
Déclare ce pendant injustifié le licenciement des 160 travailleurs:
EN CONSEQUENCE
Faisant application des articles 84 83, 94 et 100 du Code du travail et des articles 22, 38 et 42 de la convention collective de la mine, Carrière et Industrie minières;
Condamne la Société FRIGUIA à
Payer aux 64 travailleurs illégalement licenciés en 1988 et aux 63 travailleurs licenciés en 1989 et au titre des indemnités de préavis, de l'indemnité de licenciement, de l'indemnité pour licenciement injustifié, la somme de 106.507.970,15 FG.
Dit et arrête que lesdits travailleurs percevront les droits dans les quotités individuelles suivant déduction faite des montants déjà perçus.

POUR LES TRAVAILLEURS LICENCIES EN 1988

Nom et Prénoms
Cat
N°Mle
Durée Service
Total Ind
Montants Perçus
Reste à Payer

Abdoul Diallo
Salifou Sylla
Issa Diallo
Ibrahima Camara
Mamadou Diallo
Sékou Sylla
Boubacar Diallo
Facinet Sylla
Oumar Diallo
Lamine Camara
Aboubacar Sylla
Idrissa Camara
Mamadou Oury Bah
Morlaye Bangoura
Mamadou BAH
Fodé Sylla
Sékou Haïdara
Ibrahima Barry
Alkaly Sylla
Abdoulaye Sylla
Mamadou BAH
Souleymane
Bella Diallo
Alpha Sylla
Aly Kéita
Lansana Touré
Minkaïlou Sylla
Yaya Soumah
Naby Ibrahima .Soumah
Abou Bangoura
Lamine Touré
Moussa Camara
Boubacar Sidibé
Abdoulaye Bangoura
Laye Camara
Sékou Kouyaté
Tellette Djadja Victor
Moussa Camara
Naby Soumah
Momo Kéita
Almamy Youla
Assirou Barry
Amara Camara
Amara Kérita
Siaka Soumaoro
Ousmane Théoury Soumah
Abou Sylla
Firain Coumbassa
Aboubacar Hadiri
Fodé Traoré
Karamba Condé
Alhoussany Sylla
Karamokoba Kaba
Mamadou Sadio Diallo
4
4
4
4
5
5
5
5
5
5
5
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
7
7
7
7
7
7
7
7
7
M2
M2
M2
M2
M2
M3
M4
M4
M4
M4
M4
258
760
899
9087
659
732
857
949
852
962
5855
224
529
550
565
584
615
639
661
715
717
764
783
811
883
998
1020
1067
1571
9096
9129
9133
9168
9206
411
495
528
719
763
794
997
1052
1056
522
831
885
900
1023
9149
445
551
623
741
924
31 ans 4 mois
30 ans 5 mois
30 ans 1 mois
30 ans
30 ans 6 mois
30 ans 7 mois
30 ans 2 mois
30 ans
30 ans
30 ans
11 ans 11 mois
31 ans 3 mois
30 ans 11 mois
30 ans 9 mois
30 ans 9 mois
30 ans 8 mois
30 ans 7 mois
30 ans 8 mois
30 ans 8 mois
30 ans 8 mois
30 ans 5 mois
30 ans 8 mois
30 ans 4 mois
30 ans 3 mois
30 ans 2 mois
30 ans
30 ans 1 mois
30 ans
30 ans 2 mois
30 ans 3 mois
30 ans 11 mois
30 ans 8 mois
30 ans 2 mois
30 ans
30 ans 11 mois
30 ans 11 mois
30 ans 11 mois
30 ans 8 mois
30 ans 7 mois
30 ans 5 mois
30 ans 1 mois
30 ans
30 ans
30 ans 11 ans
30 ans 2 mois
30 ans 1 mois
30 ans 2 mois
30 ans
30 ans 1 mois
30 ans 10 mois
30 ans 7 mois
30 ans 7 mois
30 ans 8 mois
30 ans 1 mois
2.834.316
3.240.866
2.756.824
2.826.324
2.884.151
2.944.117
2.926.864
3.126.318
2.775.593
2.710.253
1.966.857.
3128.743
4.331.264,25
3.597.678,75
3.217.526,25
3.297.962,15
3.977.540
3.466.322,75
3.870.975,35
3.729.368,01
3.904.981,5
3.330.553,5
3.805.774,11
3.497.450,75
3.356.584,25
3.188.661,5
3.418.035
3.307.013,5
3.705.845,5
3.693.760,5
3.185.371,5
3.726.671,7
3.621.589,65
3.111.616,5
4.422.362,65
4.662.946,6
4.439.354,5
4.636.013,5
4.094.351,6
4.127.454,1
4.457.135,2
4.030.334
4.100.633,25
6.195.200
5.833.541
6.019.302
5.833.541
5.823.398
7.085.221
8.374.338
8.359.902
8.338.249
8.345.467
8.294.943
2.715.281
2.718.963
2.746.002
2.762.344
2.778.507
2.777.668
2.875.320
2.961.630
2.685.793
2.694.748
1.819.360
2.782.760
3.278.980
1.901.675,75
2.835.186
2.852.120
3.164.276.
2.868.511
3.097.462
3.097.462
3.256.613
2.908.588
3.016.413
2.963.492
3.027.168
2.916.233
2918.882
2.822.999
3.130.798
3.042.670
2.875.170
3.025.782
2.874.874
2.784.816.
3.248.699
3.431.917
3.323.753.
2.428.690
3.180.896
3.208.860
3.346.006
3.107.390
3.136.323
5.294.864
4.959.245
5.043.191
5.269.795
4.967.599
6.892.030
6.198.189
4.196.084
4.157.452
5.988.033
6.080.066
119.035
521.903
10.822
63.980
105.644
166.449
51.544
164.468
89.800
15.505
147.497
354.983
1.052.284,25
1.696.003
382.340,25
445.842,15
813.264
597.811,75
773.513,35
631.906,01
648.368,5
421.947,5
789.361,11
533.958,75
329.416,25
272.428,5
499.153
484.014,5
575.047,5
651.090,5
310.201,5
700.885,7
746.715,65
326.800,5
1.173.663,65
1.231.025,9
1.115.781,5
2.207.323,5
913.455,6
919.194,1
1.111.129,2
922.944
964.310,25
900.336
874.296
967.611,1
563.746
855.799
193.191
2.176.149
4.163.818
4.180.997
2.357.434
2.214.877

POUR LES TRAVAILLEURS LICENCIES EN 1989

Mamadou Bah
Bakary Camara
Abdoul Karim Diallo
Mamadou Bah
Oumar Camara
Sékou Diaby
Mdou Boye Diallo
Idrissa Camara
Alpha Diallo
Ibrahima Diaouné
Th.° Madiou Bah
Amadou Sow
Amadou Diallo
Amadou Yaya Diallo
Lamarana Bah
Fodé Sylla
Morlaye Camara
Boubacar Bah
Jean Bangoura
Djiby Sylla
Joseph Bhoulou
Ibrahima Bah
Fodé Yanssané
Hassane Barry
Facinet Sylla
Aly Conté
Morlaye Camara
Amar Baldé
Saïd Tonguino
Koikoi Bilivogui
Baba Condé
Fara Kamano
Sékou Condé
Mamadoudian Sané
Mamadou Dian Diallo
Naby Soumah
Alpha Sané
Diao Diallo
Mamadou Oury Bah
Mamadou Saliou Diallo
Cécé Noramou
Jules Haba
Raphaël Loua
Badara Conté
Karamoko Camara
Alpha Camara
Abdoulaye Bah
Taliby KABA
Moussa Diakité
André Camara
Leonard Bouke
Joseph Simon Macauley
Boubacar Diallo
Youssouf Komara
Fodé Sylla
Fodé Moussa Bangouraa
Eugène Philipe Lama
Pierre Lama
Amadou Magassouba
Moussa CAMARA
5
5
5
5
5
5
5
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7 A
7A
M1
M1
M1
M1
M1
M2
M2
M2
M2
M2
M2
M2
M2
M2
M2
M3
M3
M4
M5
M6
1019
1037
1147
1148
1173
1443
1486
1118
1237
1288
1297
1321
1352
1453
1462
1513
9215
0856
0971
1041
1102
1115
1117
1135
1172
1201
1221
1343
1372
1393
1399
1450
1469
1477
1511
9069
9113
1179
0954
1506
1395
1563
1577
9061
9074
1061
1349
1404
1436
1517
1569
9077
9187
9356
0836
1318
1400
1405
9217
9379
31 ans 4 moi
31 ans 2 mois
30 ans 9 mois
30 ans 11 mois
30 ans 4 mois
30 ans 3 mois
30 ans 1 mois
30 ans 10 mois
3 ans 8 mois
30 ans 7 mois
30ans 7 mois
30 ans 6 mois
3 ans 5 mois
30 ans 3 mois
30 ans 2 mois
30 ans 1 mois
30 ans 11 mois
31 2 mois
31 ans 6 mois
30 ans 11 mois
30 ans 10 mois
30 ans 11 mois
30 ans 11 mois
30 ans 10 mois
30 ans 10 mois
30ans 9 mois
30 ans 8 mois
30 ans 5 mois
30 ans 5 mois
30 ans 2 mois
30 ans 2 mois
30 ans 2 moi
30 ans 2 mois
30 ans 2 mois
30 ans 1 mois
36 ans 11 mois
31 ans 3 mois
30 ans 9 mois
31 ans
30 ans 2 mois
30 ans 2 mois
30 ans 11 mois
30 ans 11 mois
30 ans 11 mois
30 ans 11 mois
30 ans 11 mois
30 ans 5 mois
30 ans 2 mois
30 ans 3 mois
30 ans 11 mois
30 ans 11 mois
30 ans 9 mois
30 ans 5 mois
30 ans 11 mois
31 ans 2 mois
30 ans 6 mois
30 ans 2 mois
30 ans 2 mois
31 ans 1 mois
30 ans 10 mois
3.372.571.2
3.784..033.13
5.204.281.7
3.554.643.5
3.387.592
3.339.78.7
3.818.077.8
4.599.444.35
4.512.469.8
4.312769.93
4.538.219.25
4.073.243.5
4.155.859.25
4.849.527..5
4.845.890.06
4.693.760.41
3.654.147.7
3.985.865.05
4.033.883.65
5.222.374.51
5.977.270.33
5.147.840.78
5.043.815.61
5.209.477
5.034.252.66
5.016.735
4.724.675
6.535.721
4.885.271
4.862.744
4.801.029
6.216.112
5.4567.810
5.133.654
4.981.078
4.886.821
4.084.812
5.044.321
6.677.427
5.509.433
6.301.446
5.078.186
6.036.220,9
5.078.186,33
5.234.560,5
6.951.817,3
7.290.351,9
7.127.512
7.132.766,6
6.951.817,36
6.951.817,36
7.558.642,55
7.536.527,75
6.978.817,36
6.967.031,96
7.990.538,8
7.990.517,6
10.116.566,15
10.260.630,3
11.198.653,5
3.187.319
3.337.436
3.133.276
3.338.503
3.208.623
3.155.941
3.380.801
3.850.259
3.669.982
3.573.505
3.682.624
3.438.309
3.423.851
3.866.001
3.424.357
3.670.195
3.445.606
3.3353.960
3.506.76
3.894.859
4.315.100
3.971.736.
3.878.935
4.005.537
3.712.501
3.821.835
3.768.246
4.819.150
3.852.779
3.800.961
3.783.284
4.542.262
4.034.173
4.242.228
3.949.218
3.967.838
3.937.406
3.940.372
4.819.366
4.064.756
5.625.416
4.988.139
5.461.312
4.991.067
5.218.338
5.919.984
6.111.033
5.905.110
5.840.980
5.897.602
5.916.972
6.210.434
6.390.923
5.897.300
6.179.455
6.386.893
6.458.161
7.556.912
8.251.986
7.915.297
185.252.2
446.617.13
71.005.7
216.140.5
178.969
183.341.7
437.276.8
749.185.35
842.487.8
739.264.93
855.595.25
634.934.5
732.008.25
983.526.5
1.421.533.06
1.023.565.41
208.541.7
631.905.05
527.122.65
1.327.515.51
1.662.170.33
1.176.104.78
1.164.880.61
1.203.940
1.321.66
1.194.900
956.429
741.571
1.032.492
1.061.783
1.017.745
1.673.850
1.433.637
891.426
1.037.860
918.983
147.406
1.103.949
1.858.061
1.444.697
676.030
90.047
574.908,9
87.119,33
16.222,5
1.031.833,3
1.176.318,9
1.222.402
1.291.786,6
1.054.215,36
1.034.845,36
1.348.208,55
1.145.404,76
1.081.517,36
787.576,96
1.603.845,8
1.532.356,6
2.759.654,15
2.008.644,3
3.012.538,5

Dit
et arrête que parmi les 64 travailleurs licenciés en 1988, les nommés Fatiha CAMARA, Garaba SOUMAH, Sény Camara, Abou Touré, Saidouba SYLLA, Tanou BARRY, Boubacar TRAORE, Yemi Damba, Soriba CAMARA n°156 et Soriba Camara Mle 2318 ont perçu des montants indus.

Leur faisant application des dispositions des articles 1093, 1094, 1095 du code civil, les condamne à restituer à la Société FRIGUIA au titre de paiement de l'indu perçu par chacun, les montant ci-après.

Nom et Prénoms
Cat
Mle
Durée du Service
Total Indm
Montant Perçu
Montant à restituer
à la Société

Fatiha Camara
Garaba Soumah
Sény Camara
Abou Touré
Saïdouba Sylla
Tanou Barry
Boubacar Traoré
Yoni Bamba
Soriba 1Camara
Soriba Camara
III
IV
IV
IV
IV
V
V
VI
VI
VI
5563
542
979
1228
9338
500
5227
122
956
2318
23 ans 10 mois
30 ans 10 mois
30 ans 2 mois
30 ans 1 mois
30 ans 10 mois
30 ans 11 mois
21 ans 3 mois
33 ans 11 mois
30 ans
30 ans 9 mois
1.774.068
2.627.947
2.437.857
2.435.608
1.960.350
2.622.367
2.409.467
2.511.971
2.936.550,75
2.845.705
1.865.545
2.659.779
2.554.810
2.184.709
2.007.000
2.649.136
2.998.302
2.736.056
3.143.022
3.086.530
91.477
31.832
116.9530
49.101
46.644
26769
508.841
224.085
146.472,75
240.623

Total: 1.482.349,75

Dit et arrête en outre que parmi les 63 Travailleurs licenciés en 1989, les nommés Moussa CAMARA, Aly BANGOURA et Siaka TOURE ont perçu des montants indus.

Les condamne en conséquence à restituer à la Société FRIGUIA les sommes suivantes:

Noms et Prénoms
Cat
Mle
Duré des services
Total Indem
Montants Perçus
Montants à restituer

Moussa Camara
Aly Bangoura
Siaka Touré
3
5
5
1124
1304
0499
30 ans 10 mois
30 ans 6 mois
31 ans 11 mois
2.979.271,83
3.758.077,8
3.038.121,35
3.264.621
3.951.829
3.244.896
28.445
193.752,8
146.775,35

Total: 368.973,15

Condamne la Société FRIGUIA à payer aux 33 travailleurs licenciés en 1987 la somme totale de 6.700.000 FG à titre de dommages intérêts conformément aux dispositions de l'article 71 du code du travail promulgué par la loi n°1/AN/60 du 30 Juin 1960 régissant cette catégorie de travailleur.
Dit arrête que ces 33 anciens travailleurs percevront leurs droits dans les quotités ci-après:

POUR LES TRAVAILLEURS LICENCIES EN 1987 ET REGIS PAR LE CODE DU TRAVAIL

Nom et Prénoms
Cat
N° Mle
Durée de service
Total Ind
Montants perçus
D.I A Payer

Sény Camara
Mangué Camara
Mamadou Soumah
Abou Diané
Salifou Camara
Moussa Camara
Fodé conté
Abdoulaye Bangoura
Fodé Sory Camara
Seydouba Conté
Momo Bangoura
Morlaye Soumah
Mamadou Kaba
Sény Camara
Abou Bangoura
Ousmane Sylla
Moussa Bangoura
Fodé Sylla
Momo Camara
Ibrahima Camara
Morlaye Soumah
Ismaïla Diakité
Kona Diakité
Amadou Sylla
Karamoko Camara
Sény Camara
Faustin Sylla
Mamadou Camara
Soriba Sylla
Lamine Soumah
Amadou Oury Bah
Youssouf Camara
Lamine Camara
4
4
4
4
4
5
5
5
5
5
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
6
7
7
7
7
7
7
M1
M1
M1
M3
55
107
297
387
1161
6014
77
176
9080
9084
116
369
400
444
507
587
628
987
1155
9102
9126
9163
9104
218
436
443
454
679
1208
133
429
462
9053
33 ans 11 mois
33 ans 11 mois
30 ans 3 mois
30 ans 1 mois
28 ans 10 mois
33 ans 11 mois
33 ans 11 mois
31 ans 11 mois
30 ans 1 mois
32 ans 11 mois
33 ans 11 mois
30 ans 3 mois
30 ans 1 mois
30 ans 1 mois
30 ans
29 ans 6 mois
37 ans 11 mois
35 ans 11 mois
37 ans 11 mois
32 ans 11 mois
37 ans 11 mois
30 ans 3 mois
30 ans 1 mois
30 ans 4 mois
30 ans 1 mois
30 ans
30 ans
29 ans 6 mois
31 ans 11 mois
30 ans 6 mois
33 ans 11 mois
30 ans 1 mois
32 ans 12 mois
2.554.250
2.791.213
2.712.446
2.698.708
3.403.726
2.766.291
2.913.423
3.118.568
2.747.319
2.869.900
3.018.667
3.053.345
3.136.151
2.976.359
2.976.992
3.183.578
3.177.409
2.825.121
3.133.512
3.143.047
3.001.544
3.062.129
3.187.350
3.406.952
3.404.481
3.416.681
3.245.133
3.642.737
3.521.939
4.538.393
4.841.690
4.665.042
5.485.160
2.524.250
2.761.213
2.682.446
2.668.708
3.373.726
2.716.291
2.863.423
3.068.568
2.697.319
2.819.900
2.943.667
2.980.345
3.061.151
2.901.359
2.901.992
3.108.578
3.102.409
2.750.121
3.060.512
3.068.047
2.926.544
3.007.129
3.112.350
3.306.652
3.504.481
3.316.681
3.145.133
3.542.737
3.421.939
4.338.393
4.641.690
4.465.042
5.285.160
30.000
30.000
30.000
30.000
30.000
50.000
50.000
50.000
50.000
50.000
75.000
75.000
75.000
75.000
75.000
75.000
75.000
75.000
75.000
75.000
75.000
75.000
75.000
100.000
100.000
100.000
100.000
100.000
100.000
200.000
200.000
200.000
200.000

Frais et dépens à la charge du Trésor Public.

Une Requête Civile a été introduite par devant la Cour d'Appel de Conakry contre l'arrêt n°115 du 8-05-1997 par Alpha CAMARA et les 159 travailleurs de FRIGUIA.

La Cour d'Appel de Conakry saisie de cette requête a rendu l'arrêt n°246 du 12 août 1997 dont le dispositif est le suivant.

«Statuant publiquement, contradictoirement en matière civile et sur requête civile:
En la forme: déclare recevable la requête civile de Alpha CAMARA et les 159 ex-employés de FRIGUIA.

Au Fond: La rejette purement et simplement et renvoie les requérants à mieux se pourvoir;

Le tout en application des dispositions des articles 211 et suivants du Code de Procédure Civile et Commerciale;
Frais et dépens à la charge de Alpha CAMARA et les 159 autres.»

Le 10 Octobre 1997, Maître Paul Louis FABER, conseil des demandeurs a déclaré se pourvoir en cassation contre l'arrêt n°246 du 12/8/1997 de la Cour d'Appel de Conakry.

L'affaire fut inscrite à l'audience de la cour suprême le 16 Octobre 2006;

Monsieur le Conseiller Rapporteur a fait lecture du rapport de l'affaire;

Le Ministère Public a été entendu en ses observations;

Les parties en leurs moyens fins et conclusions;

Puis, l'affaire est mise en délibéré pour le 30 Octobre 2006;

Advenue cette date, la Cour Suprême après en avoir délibéré conformément à la loi, a statué en ces termes:

LA C O U R

VU la Loi L. n°91/08/CTRN du 23/12/91 portant Attributions, Organisation et Fonctionnement de la cour suprême;

VU l'arrêt n°246 du 12 Août 1997;

VU le pourvoi formé contre ledit arrêt;

Oui Monsieur Kollet SOUMAH, Conseiller Rapporteur en son rapport;

Oui les conseils des parties en leurs moyens;

Oui Monsieur Alpha Amar BALDE, premier Avocat Général en ses observations;

Après en avoir délibéré conformément à la loi;

Statuant sur le pourvoi formé par Maître Paul Louis Faber, Avocat à la cour et conseil de Elhadj Alpha CAMARA et 159 autres contre l'arrêt n°246 du 12 août 1997 qui:

«Constate que les anciens travailleurs de la Société FRIGUIA ont perçu toutes les catégories confondues la somme totale de

642.770.419 FG au titre des droits à l'accession à la propriété immobilière et des indemnités préalable allouées par la Société;

Constate que le montant à eux accordé au titre de l'accession à la propriété immobilière suivant Jugement avant-dire droit n°21 du 6 Juillet 1991 du Tribunal du Travail est de 286.500.000 FG et que le montant des indemnités allouées par la société est de 346.270.419 FG;

Constate que l'accession de la propriété immobilière individuelle déjà payée aux anciens travailleurs n'est pas du motif pris de ce que la convention relative à ce droit ne liait que le groupe du territoire de l'AOF représenté par le haut commissaire de la République en AOF et le territoire de l'ancienne Guinée française, alors représenté par le conseil de Gouvernement de cette ancienne colonie d'une part, et d'autre part, la société FRIGUIA et ses filiales;

Déclare cependant injustifié le licenciement des 160 travailleurs.

En conséquence: faisant application des dispositions des articles 84, 83, 94 et 100 du code de Travail et des articles 22, 38 et 42 de la convention collective de la branche mine carrière et industrie minière;

- Condamne la Société FRIGUIA à payer aux 64 travailleurs illégalement licenciés en 1988 et aux 63 travailleurs licenciés en 1989 et aux titres des indemnités de préavis, de l'indemnité de licenciement, de l'indemnité pour licenciement injustifié, la somme de 106.507,15 FG;
Dit et arrête que les dits travailleurs percevront ces droits dans les quotités individuelles suivant déduction faite des montants déjà perçus;

Dit et arrête que parmi ces 64 travailleurs, licenciés en 1988, les nommés Fatiha CAMARA, Garaba SOUMAH, Sény CAMARA, Abou TOURE Sénydouba SYLLA, Tanou BARRY, Boubacar TRAORE, Yoni Damba, Soriba CAMARA n°956 et Soriba CAMARA n°2318 ont perçu des montants indus;

Leur faisant application des dispositions des articles 1093, 1094 et 1095 du Code Civil, les condamne à restituer à la Société FRIGUIA au titre du paiement de l'indû perçu par chacun;

Dit et arrête en outre que parmi ces 63 travailleurs licenciés en 1989, les nommés Moussa CAMARA, Aly BANGOURA et Siaka TOURE ont perçu des montants indûs;

Les condamne en conséquence à restituer à la Société FRIGUIA les montants perçus;

Condamne la Sociétés FRIGUIA à payer aux 33 Travailleurs licenciés en 1987 la somme totale de 6.700.000 FG à titre de dommages Intérêts conformément aux dispositions de l'article 71 du Code du Travail promulgué par la loi n°1/AN/61 du 30/6/60 régissant cette catégorie de travailleurs;

Dit et arrête que ces 38 anciens travailleurs percevront leurs droits dans les quantités définies dans ledit arrêt».

Considérant que dans le cas de l'espèce, il s'agit d'un second pourvoi; que conformément à l'article 81 de la loi sur la cour suprême, il y a lieu de saisir les chambres réunies de la cour suprême par arrêt de renvoi;

PAR CES MOTIFS

Statuant publiquement en matière sociale.

Renvoie la cause et les parties devant les Chambres Réunies de la Cour Suprême conformément aux dispositions de l'article 81 de la même loi
Dit que le présent arrêt sera publié au bulletin de la Cour Suprême;
Ordonne sa transcription dans les registres à ce destinés.
Ainsi fait, jugé et prononcé publiquement par la cour Suprême les jour, mois et an que dessus.
Et ont signé le Président, le Conseiller Rapporteur et la Greffière

Origine de la décision

Formation : Chambre civile, pénale, commerciale et sociale
Date de la décision : 30/10/2006
Date de l'import : 14/10/2011
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Association des cours judiciaires suprêmes francophonesVisitez le nouveau site de l'AHJUCAF Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.