Facebook Twitter Appstore

686 résultats

§ Niger, Cour suprême, 16 septembre 1970, 1970 CS 13 (JN)

LA COUR Suprême, statuant en matière constitutionnelle, saisie ce jour 16 septembre  1970, conformément aux articles 10 de la Constitution, 28 de la loi n 61-28 du 15 juillet  1961 et 5 de la loi n 65-035 du 7 septembre 1965, en vue de se prononcer sur l'éligibilité  des candidats à l'élection du Président de la République, fixée au jeudi 1er octobre 1970,  a rendu l'arrêt dont la teneur suit : LA COUR SUPREME VU la Constitution, notamment ses articles 8 et suivants ; VU la loi n 61-28 du 15 juillet 1961, déterminant la composition, l'organisation, les  attributions et le fonctionnement de la Cour Suprême ; VU la...

§ Niger, Cour suprême, 06 mars 1969, 1969 CS 4 (JN)

LA COUR Après la lecture du rapport de Monsieur le Conseiller, Jean-Marie BONNECAZE et les  réquisitions du Procureur général ; Statuant sur la demande en règlement de juges formée par le Procureur général près la  Cour d'appel de Niamey dans le procès instruit contre DJIBO ABDOU, prévenu de viol ; Vu les pièces de la procédure ; Attendu que par ordonnance du juge d'instruction de Niamey, en date du 5 avril 1968,  DJIBO ABDOU a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Niamey du chef de  viol, en raison de son âge moins de 16 ans, au moment des faits ; Attendu que par arrêt du 8 novembre 1968, la...

§ Niger, Cour suprême, 30 janvier 1969, 1969 CS 19 (JN)

LA COUR Après les réquisitions du Procureur général, la lecture du rapport de Monsieur le  Conseiller, Jean-Louis PERAUD et en avoir délibéré conformément à la loi ; Statuant sur le pourvoi formé par le Procureur général, d'ordre de Monsieur le Garde des  Sceaux, ministre de la justice, le seize janvier mil neuf cent soixante neuf, tendant à  l'annulation par voie de retranchement, tant dans l'intérêt de la loi que du condamné, de  l'arrêt en date du six mars mil neuf cent soixante sept rendu par la Cour d'assises de  Niamey dans l'affaire Ministère public contre GUIDADO AMADOU, accusé de coups et  blessures volontaires ayant...

§ Niger, Cour suprême, 25 avril 1968, 1968 CS 13 (JN)

LA COUR Après la lecture du rapport de Monsieur le Président, PONNOU-DELAFFON, les  observations orales de Me LORI et Me KOUAOVI, Avocats défenseurs à Niamey,  constitués respectivement pour DUPIN et la Société Nigérienne de Réparations  Automobiles, les conclusions du Procureur Général et en avoir délibéré conformément  à  la loi ; Statuant sur le pourvoi formé le 13 Octobre 1967 par Henri DUPIN, entrepreneur,   demeurant à Ouagadougou, contre un arrêt n 27 rendu le 4 Août 1967 par la Cour d'Appel  de Niamey entre le susnommé d'une part, la Compagnie d'Assurances " LA FONCIERE  ", Société Anonyme au Capital de 22 MILLIONS DE...

§ Niger, Cour suprême, 09 novembre 1967, 1967 CS 4 (JN)

LA COUR Après la lecture du rapport de Monsieur le Conseiller, Jean-Louis PERAUD,  les  observations de Me KOUAOVI, avocat défenseur pour Bernard LIGER, et les  réquisitions de Monsieur le procureur général ; Après en avoir délibéré conformément à la loi ; Statuant sur le pourvoi formé le 21 Mars 1967 par le sieur Bernard LIGER, directeur de  la Miroiterie Morlaisienne demeurant à Morlaix Finistère 85, rue Gambetta, contre un  arrêt n 13 de la Cour d'Appel de Niamey, rendu le 5 Août 1966, entre ledit Bernard  LIGER et Madame OLGA Tanous épouse VACHER, infirmière demeurant à Niamey ; Vu la requête, et le mémoire...

§ Niger, Cour suprême, 16 décembre 1965, 1965 CS 10 (JN)

LA COUR La Chambre Judiciaire de la Cour Suprême, en son audience publique tenue au Palais  de  ladite Cour le seize Décembre mil neuf cent soixante cinq, a rendu l'arrêt dont la teneur  suit ; ENTRE : 1 le Ministère Public, demandeur, suivant avertissement en date du onze Décembre mil  neuf cent soixante cinq ; APPELANT D'UNE PART et, 1 MOUSSA AG OUSSEINI, né vers 1918 à Marake Madaoua, fils de feu OUSSEINI  et de feue HADIZA, cultivateur, demeurant à Agia-Boukoussouma Sokoto ; 2 AMADOU AG BAHAGO, né vers 1923 à Agia-Boukoussouma Sokoto, fils de  Bahago et de Aminatou, cultivateur...

 
Interview de JP Jean secrétaire général de l’AHJUCAF dans « Le Monde du droit » sur l’accès à la jurisprudence francophone.


Association des cours judiciaires suprêmes francophones Association des cours judiciaires suprêmes francophonesVisitez le nouveau site de l'AHJUCAF Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.