La jurisprudence francophone des Cours suprêmes


recherche avancée

15/04/1993 | FRANCE | N°89-86932

France | France, Cour de cassation, Chambre criminelle, 15 avril 1993, 89-86932


LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, en son audience publique tenue au Palais de Justice à PARIS, le quinze avril mil neuf cent quatre ingt treize, a rendu l'arrêt suivant :

Sur le rapport de M. le conseiller GUILLOUX, les observations de la société civile professionnelle GUIGUET, BACHELLIER et POTIER de la VARDE, avocat en la Cour, et les conclusions de M. l'avocat général ROBERT ;

Statuant sur le pourvoi formé par :

- X... Adrienne, partie civile, contre l'arrêt n° 276-89 de la chambre d'accusation de la cour d'appel de NANCY, en date du 14 novembre 1989

, qui, dans la procédure suivie contre X... du chef de tentative d'assassi...

LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, en son audience publique tenue au Palais de Justice à PARIS, le quinze avril mil neuf cent quatre ingt treize, a rendu l'arrêt suivant :

Sur le rapport de M. le conseiller GUILLOUX, les observations de la société civile professionnelle GUIGUET, BACHELLIER et POTIER de la VARDE, avocat en la Cour, et les conclusions de M. l'avocat général ROBERT ;

Statuant sur le pourvoi formé par :

- X... Adrienne, partie civile, contre l'arrêt n° 276-89 de la chambre d'accusation de la cour d'appel de NANCY, en date du 14 novembre 1989, qui, dans la procédure suivie contre X... du chef de tentative d'assassinat, a confirmé l'ordonnance de non-lieu rendue par le magistrat instructeur ;

Vu le mémoire personnel signé par la demanderesse ;

Attendu que ce mémoire établi par la demanderesse, non condamnée pénalement, n'a pas été déposé au greffe de la juridiction qui a statué dans les dix jours du pourvoi ;

Que, dès lors, ne répondant pas aux prescriptions de l'article 584 du Code de procédure pénale, il ne saurait saisir la Cour de Cassation des moyens qui pourraient y être contenus ;

Vu le mémoire produit par l'avocat en la Cour ;

Sur le moyen unique de cassation pris de la violation des articles 215 et 593 du Code de procédure pénale ;

"en ce que l'arrêt attaqué ne contient pas un exposé précis des faits invoqués par Adrienne X... au soutien de son accusation, et ne satisfait dès lors pas aux conditions essentielles de son existence légale" ;

Attendu que la Cour de Cassation est en mesure de s'assurer que pour confirmer l'ordonnance de non-lieu entreprise, la chambre d'accusation, après avoir exposé les faits dénoncés dans la plainte de la partie civile, a énoncé au vu des éléments recueillis par l'information les motifs pour lesquels elle a estimé qu'il n'existait pas de charges suffisantes contre quiconque d'avoir commis le crime reproché ;

Qu'aux termes de l'article 575 du Code de procédure pénale, la partie civile n'est pas admise à contester la valeur de tels motifs à l'appui de son pourvoi contre un arrêt de non-lieu en l'absence de recours du ministère public ;

D'où il suit que le moyen fondé sur une prétendue violation des articles 215 et 593 du Code de procédure pénale qui, à la supposer établie priverait l'arrêt de l'une des conditions essentielles de son existence légale, n'est pas recevable ;

DECLARE le pourvoi IRRECEVABLE ;

Ainsi jugé et prononcé par la Cour de Cassation, chambre criminelle, en son audience publique, les jour, mois et an que dessus ;

Où étaient présents : M. Dumont conseiller le plus ancien faisant fonctions de président en remplacement du président empêché, M. Guilloux conseiller rapporteur, MM. Milleville, Alphand, Fabre, Roman conseillers de la chambre, Mmes Y..., Verdun conseillers référendaires, M. Robert avocat général, Mme Ely greffier de chambre ;

En foi de quoi le présent arrêt a été signé par le président, le rapporteur et le greffier de chambre ;


Sens de l'arrêt : Irrecevabilité
Type d'affaire : Criminelle

Analyses

CHAMBRE D'ACCUSATION - Arrêts - Arrêt de non-lieu - Pourvoi de la partie civile - Recevabilité - Cas (non).


Références
Code de procédure pénale 575
Décision attaquée : Cour d'appel de Nancy, 14 novembre 1989


Publications
Proposition de citation: Cass. Crim., 15 avril 1993, pourvoi n°89-86932

RTFTélécharger au format RTF
Origine de la décision
Formation : Chambre criminelle
Date de la décision : 15/04/1993
Date de l'import : 15/09/2022

Fonds documentaire ?: Legifrance


Numérotation
Numéro d'arrêt : 89-86932
Numéro NOR : JURITEXT000007543572 ?
Numéro d'affaire : 89-86932
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;cour.cassation;arret;1993-04-15;89.86932 ?
Association des cours judiciaires suprmes francophones
Organisation internationale de la francophonie
Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie. Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie.