La jurisprudence francophone des Cours suprêmes


recherche avancée

21/01/1966 | FRANCE | N°JURITEXT000006972725

§ | France, Cour de cassation, Chambre civile 2, 21 janvier 1966, JURITEXT000006972725


SUR LE MOYEN UNIQUE, PRIS EN SA PREMIERE BRANCHE : ATTENDU QU'IL EST REPROCHE A L'ARRET ATTAQUE D'AVOIR PRONONCE CONDAMNATION A UN PAIEMENT AU PROFIT DE BUY, EXERCANT LE COMMERCE SOUS LE NOM D'ENTREPRISE FROMENTI, ALORS QUE L'ASSIGNATION, QUI N'AURAIT DESIGNE LE DEMANDEUR QUE PAR SON NOM ET SON ADRESSE PERSONNELLE, N'AURAIT PAS MIS LA DAME X... EN MESURE DE L'IDENTIFIER ;

MAIS ATTENDU QU'IL NE RESULTE PAS DE L'ARRET QUE CE MOYEN AIT ETE SOUMIS AUX JUGES DU FOND ;

QUE, MELANGE DE FAIT ET DE DROIT, IL EST NOUVEAU ET COMME TEL IRRECEVABLE DEVANT LA COUR DE CASSATION ;

SUR LE

MEME MOYEN, PRIS EN SA SECONDE BRANCHE : ATTENDU QUE LA DEMANDERE...

SUR LE MOYEN UNIQUE, PRIS EN SA PREMIERE BRANCHE : ATTENDU QU'IL EST REPROCHE A L'ARRET ATTAQUE D'AVOIR PRONONCE CONDAMNATION A UN PAIEMENT AU PROFIT DE BUY, EXERCANT LE COMMERCE SOUS LE NOM D'ENTREPRISE FROMENTI, ALORS QUE L'ASSIGNATION, QUI N'AURAIT DESIGNE LE DEMANDEUR QUE PAR SON NOM ET SON ADRESSE PERSONNELLE, N'AURAIT PAS MIS LA DAME X... EN MESURE DE L'IDENTIFIER ;

MAIS ATTENDU QU'IL NE RESULTE PAS DE L'ARRET QUE CE MOYEN AIT ETE SOUMIS AUX JUGES DU FOND ;

QUE, MELANGE DE FAIT ET DE DROIT, IL EST NOUVEAU ET COMME TEL IRRECEVABLE DEVANT LA COUR DE CASSATION ;

SUR LE MEME MOYEN, PRIS EN SA SECONDE BRANCHE : ATTENDU QUE LA DEMANDERESSE AU POURVOI SOUTIENT QU'IL N'AURAIT PAS ETE REPONDU A UN CHEF DE SES CONCLUSIONS D'APPEL, SELON LEQUEL L'ENTREPRISE FROMENTI AURAIT ETE REGLEE DE SES DEPENSES ;

MAIS ATTENDU QU'IL RESULTE DES ENONCIATIONS DE L'ARRET ET DES PRODUCTIONS QU'AUCUN CHEF DU DISPOSITIF DES CONCLUSIONS INVOQUEES NE SE REFERAIT AU PAIEMENT PRETENDU ET QUE LES MOTS QUI A ETE REGLEE DE SES DEPENSES N'ETAIENT QU'UNE INCIDENTE DANS L'ARGUMENTATION TENDANT A ETABLIR QUE BUY N'AVAIT PAS RECU COMMANDE DES TRAVAUX ;

D'OU IL SUIT QUE L'ARRET, QUI EST MOTIVE, SE TROUVE LEGALEMENT JUSTIFIE ;

PAR CES MOTIFS : REJETTE LE POURVOI FORME CONTRE L'ARRET RENDU LE 16 FEVRIER 1963, PAR LA COUR D'APPEL DE PARIS. N° 63 - 11 574. VEUVE X... C / BUY. PRESIDENT : M DROUILLAT - RAPPORTEUR : M LORGNIER - AVOCAT GENERAL : M SCHMELCK - AVOCATS : MM VIDART ET DE SEGOGNE.


Sens de l'arrêt : Rejet
Type d'affaire : Civile

Analyses

CASSATION MOYEN NOUVEAU EXPLOIT AJOURNEMENT MENTIONS OBLIGATOIRES NOM ET DOMICILE DU DEMANDEUR COMMERCANT ASSIGNANT SOUS SON NOM ET SON ADRESSE PERSONNELLE IMPOSSIBILITE D'IDENTIFICATION NON ALLEGUEE DEVANT LES JUGES DU FOND.

LE DEFENDEUR QUI, DEVANT LES JUGES DU FOND, N'A PAS FAIT VALOIR QUE L'ASSIGNATION NE LUI PERMETTAIT PAS D'IDENTIFIER LE DEMANDEUR, N'EST PAS RECEVABLE A REPROCHER A LA DECISION LE CONDAMNANT A EFFECTUER UN PAYEMENT D'AVOIR DESIGNE LE DEMANDEUR PAR LE NOM DE L'ENTREPRISE SOUS LEQUEL IL EXERCE LE COMMERCE ALORS QUE L'ASSIGNATION LE DESIGNAIT PAR SON NOM ET SON ADRESSE PERSONNELLE : UN TEL MOYEN, MELANGE DE FAIT ET DE DROIT, ETANT NOUVEAU ET COMME TEL IRRECEVABLE.


Références
Décision attaquée : DECISION (type)


Publications
Proposition de citation: Cass. Civ. 2e, 21 janvier 1966, pourvoi n°JURITEXT000006972725, Bull. civ.N 91
Publié au bulletin des arrêts des chambres civiles N 91
RTFTélécharger au format RTF
Origine de la décision
Formation : Chambre civile 2
Date de la décision : 21/01/1966
Date de l'import : 14/10/2011

Fonds documentaire ?: Legifrance


Numérotation
Numéro d'arrêt : JURITEXT000006972725
Numéro NOR : JURITEXT000006972725 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;cour.cassation;arret;1966-01-21;juritext000006972725 ?
Association des cours judiciaires suprmes francophones
Organisation internationale de la francophonie
Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie. Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des Cours suprêmes judiciaires francophones. Il est soutenu par l'Organisation Internationale de la Francophonie.